Gaston Bachelard, après une réflexion sur le feu et sur l’eau, entreprend la difficile approche philosophique de l’air.  L’air qui nourrit l’imagination, sans cesse en mouvement, et nous fait grandir psychiquement. La pesante réalité devient légèreté ; comment faire une « thérapie par le souffle de l’air »