Abonnement 4 numéros : papier ou lecture en ligne

Définir la spiritualité ? Une émancipation face à la matérialité exclusive, toute puissante, et face aux habitudes, et tout simplement Aimer la vie !

 

Son but ? L’éveil spirituel, un travail intime sur soi-même, l’exploration de sa propre intériorité, la recherche du sens de l’existence, individuellement, et avec l’humanité entière, dans le cosmos

 

La spiritualité n’est pas la religion, elle vient d’un mouvement, d’une quête personnelle, libre, en résonnance avec le cosmos.
Elle est dans le sens de l’amour, du don, de la richesse de la diversité humaine et de la rencontre.
Non du dogme, de l’exclusivité et de la recherche du pouvoir, qui dans l’histoire a tant mis la religion du côté de la force, de l’exclusion

Mais la quête religieuse peut être aussi un chemin spirituel.

 

Liberté et spiritualité sont intimement liés.
Les chemins sont ceux de la liberté, de la conscience libre du cherchant.
La liberté de conscience, que garantit la laïcité, est la condition de la recherche et de la progression spirituelle.

 

Les dimensions de la spiritualité, corps et conscience.
La démarche spirituelle est globale, holistique, elle se déploie dans toutes les dimensions de la vie, elle fait lien entre la terre et le ciel.
Notre esprit impacte, toujours et en profondeur, le corps.
La méditation calme le flot incessant des pensées, elle redonne un espace à l’esprit, dans un monde agité et injuste, c’est pourquoi elle a un effet sur la santé, enfin reconnu par les professionnels.
Le bien-être s’inscrit dans cette problématique du lien du corps avec l’esprit.
Les praticiens du bien-être proposent de multiples techniques. Elles matérialisent une démarche dont les ressorts sont spirituels, même si cela n’est pas explicité. Le choix d’un thérapeute, d’un praticien, se joue dans ces deux dimensions.

 

 

 

Pour une écologie intime du vivant

Par Maeva Prévot

La spiritualité a-t-elle besoin qu’on parle d’elle ?

Dans une véritable union avec la Lumière, vous pénétrez dans le feu du silence. Alors pourquoi en parler ? Délayer des concepts qui finalement par le jeu du mental nous éloignent de la Lumière ? La Lumière pour la Lumière ? L’Amour pour l’Amour… c’est finalement si simple ! Il n’y a qu’à laisser parler votre cœur. Oui, mais… Mais quoi ? Hé bien la simplicité n’est pas si simple à atteindre ! L’âme-Or, notre quête de sens, est un chemin. Oui, un chemin, fait de beauté, de Lumière…. Mais aussi d’embûches… Et c’est ce chemin qui rend la quête si belle. On rencontre des obstacles… on se les fabrique parfois. On cède à des illusions, à un matérialisme si facile d’accès, qu’on a l’impression que lui seul existe, que lui seul peut nous rendre heureux. On cède au chant des sirènes… à des impulsions, de la tristesse, des colères… on court après un salaire… on passe du temps dans des transports collectifs qui n’ont rien d’inspirant. On est confrontés parfois, à une violence effrayante, dans un monde qui semble s’autodétruire en permanence.

C’est qui « on » ? C’est nous, c’est vous, c’est moi ! Mais savez-vous qui si vous y regardez avec le cœur, si finalement vous changez de posture mentale, le monde également change autour de vous ? Il ne change pas dans sa réalité, mais c’est votre perception du monde qui se modifie. Parce que vous apprenez à cultiver une distance avec ces émotions qui font mal ; vous apprenez en toutes circonstances à voir le verre à moitié plein. Offrez un sourire, vous serez surpris de ce que cela suscite autour de vous. Égrenez des petites perles de bonheur, qui vous traceront un chemin de vie dans la joie, celle de chaque instant. Osez vivre dans une écologie de l’amour, âme-or et de la pensée !

Mais pour cela il vous faut un chemin… un chemin qui vous parle et résonne dans votre cœur. Car en notre inconscient tout est symbole et notre âme réagit à ces symboles. Quels sont les symboles qui s’articulent avec votre être profond ? Ceux avec lesquels vous vous sentez le plus à l’aise, comme si vous les connaissiez depuis la nuit des temps…  Peut-être ne le savez-vous pas encore ?

C’est la première question à se poser.  Est-ce que ce sont les symboles d’une religion ? Est-ce que ce sont les symboles d’une tradition ? Est-ce que ce sont les symboles de l’ésotérisme, ou encore ceux d’une sagesse ancienne ? Ou bien ceux la Terre mère, qui a tant besoin de se régénérer… A des symboles souvent sont associées des pratiques. Elles créent un lien entre ciel et terre, et vous font entrer en vibration avec le vivant. Peut-être aussi voulez-vous juste comprendre, savoir, intellectuellement. C’est une position éminemment respectable. Et un premier pas vers la découverte de soi sur le chemin de l’amour âme-or.

Mais si vous vous engagez sur un chemin, si vous développez un autre regard, vous vous apercevrez peu à peu, que vous rencontrez les bonnes personnes, au bon moment ; que chaque jour un peu plus, vous partagez votre quête avec des êtres qui sont en phase avec vous. C’est gratifiant. Parce que cela fait sens.

Et cette quête de sens pour vous-même et pour notre monde, c’est elle qui nous réunit.

Ouvrons le champ et donnons-nous la main ! Renouons avec la joie, l’émerveillement de chaque instant. Cultivons l’amour de la vie… Entrons, ensemble, en vibration avec l’univers…

A partir d’aujourd’hui, tout devient possible.