Sélectionner une page

Jung et l’alchimie 2 – F Furon & M Rafecas

La problématique Jungienne de l’alchimie est passionnante, et traverse toute son œuvre
__________________

Abordons la ici au travers de l’ouvrage que nous avons présenté ici, La revanche du cerveau droit
Voir aussi la page Jung et l’alchimie 1 – Didier Lafargue et la page Jung de Frédéric Lenoir

Podcast

Extraits

La rencontre de Jung avec l’alchimie a bouleversé sa vie. Toute son œuvre a été influencée par cette philosophie qui brave les âges et les époques. Son histoire à travers diverses civilisations est fascinante.
(…) l’alchimie a aussi un côté « vie de l’esprit » qu’il faut se garder de sous-estimer, un côté psychologique dont on est loin d’avoir tiré tout ce qu’il y a à en tirer. Il existait une philosophie alchimique, précurseur titubant de la psychologie la
plus moderne (…). Son secret est le fait de la métamorphose de la personnalité grâce aux mélanges et à la synthèse de ses facteurs nobles et de ses constituants grossiers, de l’alliage des fonctions différenciées et de celles qui ne le sont
pas. En bref, des épousailles dans l’être de son conscient et de son inconscient. »
(…) Selon Jung, « le secret des alchimistes consistait, comme le processus d’individuation, en une transmutation de la personnalité par le mélange et la combinaison d’éléments nobles et vils, des fonctions différenciées et intérieures du
conscient et de l’inconscient. »

Le processus d’individuation de Jung peut être considéré comme une transformation alchimique qui conduit à une métamorphose de la psyché. Son aboutissement conduit à l’harmonisation et à la réconciliation de
toutes les instances psychiques qui la composent par la conjonction des contraires. Cette transmutation interne tend la psyché vers l’unité qui intègre la lumière et l’ombre (conscient et inconscient) comme les deux
faces d’une même pièce. C’est la raison pour laquelle nous symbolisons la voie jungienne par celle du « cerveau droit ». On pourrait appeler ce chemin initiatique « la voie de l’âme ». En effet selon Jung, « c’est le désir de
l’âme qui sous-tend le processus d’individuation et nourrit son élan créateur ». Il recentre l’être humain vers son individualité propre (personnalité véritable) qui se libère de ses conditionnements qui pèsent sur lui. L’être individué se
sépare de la structure collective à laquelle il s’insère. Jung disait que « le but et le sens de ce processus d’individuation sont de réaliser dans son intégration, avec tous ses aspects, la personnalité originellement préfigurée dans le
genre embryonnaire ». Cette métamorphose conduit à un élargissement de conscience de la totalité de ce que l’on est.

Pour une écologie intime du vivant

Par Marianne

Un article du numéro papier 

La spiritualité a-t-elle besoin qu’on parle d’elle ?

Dans une véritable union avec la Lumière, vous pénétrez dans le feu du silence. Alors pourquoi en parler ? Délayer des concepts qui finalement par le jeu du mental nous éloignent de la Lumière ? La Lumière pour la Lumière ? L’Amour pour l’Amour… c’est finalement si simple ! Il n’y a qu’à laisser parler votre cœur. Oui, mais… Mais quoi ? Eh bien la simplicité n’est pas si simple à atteindre ! L’âme-Or, notre quête de sens, est un chemin. Oui, un chemin, fait de beauté, de Lumière…. Mais aussi d’embûches… Et c’est ce chemin qui rend la quête si belle. On rencontre des obstacles… on se les fabrique parfois. On cède à des illusions, à un matérialisme si facile d’accès, qu’on a l’impression que lui seul existe, que lui seul peut nous rendre heureux. On cède au chant des sirènes… à des impulsions, de la tristesse, des colères… on court après un salaire… on passe du temps dans des transports collectifs qui n’ont rien d’inspirant. On est confrontés parfois, à une violence effrayante, dans un monde qui semble s’autodétruire en permanence.

C’est qui « on » ? C’est nous, c’est vous, c’est moi ! Mais savez-vous qui si vous y regardez avec le cœur, si finalement vous changez de posture mentale, le monde également change autour de vous ? Il ne change pas dans sa réalité, mais c’est votre perception du monde qui se modifie. Parce que vous apprenez à cultiver une distance avec ces émotions qui font mal ; vous apprenez en toutes circonstances à voir le verre à moitié plein. Offrez un sourire, vous serez surpris de ce que cela suscite autour de vous. Égrenez des petites perles de bonheur, qui vous traceront un chemin de vie dans la joie, celle de chaque instant. Osez vivre dans une écologie de l’amour, âme-or et de la pensée !

Mais pour cela il vous faut un chemin… un chemin qui vous parle et résonne dans votre cœur. Car en notre inconscient tout est symbole et notre âme réagit à ces symboles. Quels sont les symboles qui s’articulent avec votre être profond ? Ceux avec lesquels vous vous sentez le plus à l’aise, comme si vous les connaissiez depuis la nuit des temps… Peut-être ne le savez-vous pas encore ?

C’est la première question à se poser. Est-ce que ce sont les symboles d’une religion ? Est-ce que ce sont les symboles d’une tradition ? Est-ce que ce sont les symboles de l’ésotérisme, ou encore ceux d’une sagesse ancienne ? Ou bien ceux la Terre mère, qui a tant besoin de se régénérer… Á des symboles souvent sont associées des pratiques. Elles créent un lien entre ciel et terre, et vous font entrer en vibration avec le vivant. Peut-être aussi voulez-vous juste comprendre, savoir, intellectuellement. C’est une position éminemment respectable. Et un premier pas vers la découverte de soi sur le chemin de l’amour âme-or.

Mais si vous vous engagez sur un chemin, si vous développez un autre regard, vous vous apercevrez peu à peu, que vous rencontrez les bonnes personnes, au bon moment ; que chaque jour un peu plus, vous partagez votre quête avec des êtres qui sont en phase avec vous. C’est gratifiant. Parce que cela fait sens.

Et cette quête de sens pour vous-même et pour notre monde, c’est elle qui nous réunit.

Ouvrons le champ et donnons-nous la main ! Renouons avec la joie, l’émerveillement de chaque instant. Cultivons l’amour de la vie… Entrons, ensemble, en vibration avec l’univers…

A partir d’aujourd’hui, tout devient possible.