Sélectionner une page

La Sagesse humaine de l’Enfant intérieur – Véronique Klesse

Ce livre est le récit sincère de Véronique Klesse, une femme qui nous ouvre les pages intimes de son dialogue silencieux avec le divin. Dans un monde souvent tumultueux, Véronique trouve sa quiétude dans les murmures doux et rassurants de ses anges gardiens. Ces messagers célestes ne sont pas de purs spectateurs de sa vie. Ils interviennent, conseillent, admonestent et aiment avec une tendresse qui traverse chaque ligne du livre. Véronique ne se pose pas en sage immaculée ; elle est humaine, avec ses imperfections, ses doutes, et ses hésitations qui rendent son témoignage si accessible et si profondément touchant.
Elle a bâti des ponts entre les célestes et les terrestres. Chaque message reçu est une pierre précieuse intégrée dans l’édifice de sa foi et de sa compréhension. Ils sont des invitations à la rectitude, non dans la rigidité des règles, mais dans la souplesse de l’amour et du respect profond pour les principes universels de justice et de bien. Ce n’est pas un livre ordinaire. Il est un compagnon pour ceux qui, dans les méandres de leur propre voyage spirituel, cherchent une lumière, un écho de leurs propres expériences, et une assurance que chaque pas, même hésitant, est une danse sacrée vers l’élevation.
Véronique Klesse, déjà connue pour ses essais sur la voix et son témoignage vibrant en tant que femme et mère, revient pour nous rappeler que chaque âme est un pèlerin et que chaque vie est un pèlerinage. Ce nouvel ouvrage est un phare, un rappel que même dans les tempêtes de doutes et d’incertitudes, il y a des étoiles qui brillent avec la promesse de l’aube. Nous sommes tous des voyageurs. Et dans “Échos Célestes”, Véronique nous tend la main, non pour nous guider vers sa lumière, mais pour nous rappeler la lumière en chacun de nous, attendant patiemment d’illuminer notre propre chemin vers le divin.

Passage choisi

***

Message de l’ange Trône Caliel

Chacun a la responsabilité d’apprendre à écouter le fond de son intuition jusqu’au bout et de ne pas vouloir la refouler sous prétexte qu’une situation ou une autre fait trop de mal ou dérange la zone de confort en soi. Si l’humain pense que son intuition n’est pas la bonne, il est important d’en apprendre le discernement. Si elle se révèle être erronée, c’est que la personne n’est pas en relation avérée et sincère avec son Être. L’humain peut demander grâce, faire des prières, suppliques et pardon à Dieu directement. Passer par Ses anges renforce la demande de pardon, la grâce, la prière, la supplique – il ne faut pas oublier qu’ils sont les messagers directs de Dieu. Le mensonge est une conséquence de l’orgueil qui offense et fait souffrir Dieu. Nous – anges de lumière – répétons que tant que l’humain incarné ne connaît pas la présence de l’ange chuté, ce dernier peut vagabonder en tout lieu et prendre possession énergétique de milliers de personnes. Ainsi, l’humain peut le canaliser en sa force, le combattre à travers les épreuves et le mettre en sommeil dans cette force obscure tout en intégrant le karma de la personne incarnée. Le véritable amour entre l’amant et l’amante vient des vibrations supérieures, pour le Nouveau. C’est au masculin de descendre vers le féminin et au féminin de s’égaler à lui. Ils sont deux, pour ne plus faire qu’un, seulement si le sept brûle en eux. Ils ont la responsabilité de se purifier l’un et l’autre, pour trouver l’un comme l’autre la lumière, avant de s’unir. L’homme n’est pas encore prêt à entendre le Nouveau parce qu’il n’est pas ajusté à la vérité ! Cela ne saurait tarder ! L’heure arrive ! Que les cœurs se remplissent de joie et d’allégresse !

Ce que nous comprenons ainsi, mais chacun construit une vérité… avec les anges ?

 

***

Storytelling

 

L’Écoute Intérieure : Le Chemin Vers La Vérité et La Lumière

La douce lueur du crépuscule enveloppe une silhouette solitaire qui, les yeux fixés vers l’horizon, plonge dans un océan de réflexions. L’intuition, cette voix mystérieuse et intime, chuchote des secrets que l’âme sait être vrais, mais que l’esprit craint souvent d’accepter. La responsabilité de chacun d’entre nous, dans la danse silencieuse de la vie, est d’apprendre à honorer cette voix. Il est facile de la refouler, surtout lorsque sa mélodie dérange la quiétude de nos zones de confort, ou lorsqu’elle résonne avec une vérité qui évoque la douleur ou l’incertitude.
Le discernement, c’est l’art subtil de naviguer à travers ces eaux mystiques. Quand la confusion surgit, il s’agit d’une invitation à approfondir la relation avec soi-même, avec son Être véritable. Dans ce cadre, la prière et la grâce ne sont pas de simples actes religieux, mais des expressions profondes de l’âme, renforcées par le soutien des anges. Ces messagers divins servent de ponts, illuminant les chemins sombres et guidant vers la lumière de la vérité. Il existe une bataille intérieure entre l’orgueil et l’authenticité. Le mensonge offense la dimension spirituelle, et c’est ici que les anges de lumière interviennent pour rappeler la présence de forces opposées en action. La victoire sur ces forces obscures et le passage vers un amour véritable réside dans un équilibre sacré. L’amour, dans sa forme la plus pure, transcende les limitations humaines. C’est une danse entre le masculin et le féminin, où l’unité est forgée dans le feu de la purification et de l’illumination.
Alors que le monde se tient au seuil d’un éveil, l’homme est confronté à la réalité de son alignement avec la vérité. Une transformation imminente se profile à l’horizon, promettant un nouveau monde où l’amour, la lumière et la vérité rayonnent avec une splendeur éblouissante. Dans l’embrasement silencieux de l’aube nouvelle, les cœurs sont invités à se remplir de joie et d’allégresse. Le moment de la joie approche, une ère où l’écoute intérieure devient la boussole guidant chaque âme à travers le magnifique labyrinthe de l’existence humaine.

 

 

Thérapie de la cohérence

La thérapie de la cohérence

La thérapie de la cohérence est une approche innovante en psychothérapie qui tire parti des découvertes récentes en neurosciences pour aider à modifier les mémoires émotionnelles. Pour bien comprendre cette thérapie, examinons d’abord le contexte plus large de la psychothérapie et de la gestion des mémoires émotionnelles.

1. Les mémoires émotionnelles en psychothérapie : Depuis les débuts de la psychothérapie, les professionnels ont dû composer avec les mémoires émotionnelles de leurs patients. Une question fondamentale dans l’histoire de la psychothérapie a été de savoir si ces mémoires émotionnelles, souvent vécues comme indélébiles, peuvent être modifiées. Pendant longtemps, il était communément admis que ces souvenirs émotionnels intenses étaient difficiles à changer (Ledoux, 1996), ce qui posait un dilemme aux thérapeutes. Devaient-ils simplement espérer que ces réponses émotionnelles disparaissent avec le temps, même si cela n’était pas garanti, ou devaient-ils apprendre à composer avec ces émotions tout en continuant à vivre selon leurs valeurs ?

2. La découverte de la reconsolidation de la mémoire : Une avancée significative en neurosciences a changé la donne. On a découvert le processus de reconsolidation de la mémoire, qui offre des perspectives prometteuses pour la modification des mémoires émotionnelles. Lorsqu’une mémoire émotionnelle est réactivée, elle devient temporairement instable au niveau synaptique. Cette apparente solidité émotionnelle est principalement due au fait que ces souvenirs sont généralement réactivés dans des situations similaires à celles où ils ont été créés. En conséquence, ils se rétablissent de manière très similaire à l’apprentissage initial. Par exemple, si vous avez tendance à ressentir de la jalousie lorsque votre partenaire se trouve dans une situation d’infidélité présumée, cette émotion se réactivera lors de situations similaires, renforçant ainsi la mémoire émotionnelle.

3. Modifier les mémoires émotionnelles grâce à la reconsolidation : Ce qui est passionnant, c’est qu’il est désormais possible d’utiliser la réactivation de la mémoire émotionnelle pour la modifier de manière significative. Une fois que la mémoire émotionnelle est réactivée et qu’elle est intégrée dans la mémoire de travail (une mémoire à court terme), elle devient plus sensible aux expériences qui ne correspondent pas à ses attentes, ce que les neuroscientifiques appellent une “erreur de prévision”. De plus, contrairement à d’autres approches, où l’extinction de la mémoire nécessite de multiples expositions et reste fragile, ce processus d’apprentissage se produit rapidement et est durable. En termes de neurosciences, cela implique des changements synaptiques plutôt que la création d’un nouvel apprentissage concurrent.

La thérapie de la cohérence exploite les découvertes récentes en neurosciences pour aider les individus à modifier leurs mémoires émotionnelles. Elle repose sur le processus de reconsolidation de la mémoire, qui permet de rendre ces mémoires plus flexibles et adaptatives. Cela ouvre la porte à des interventions psychologiques plus précises et efficaces pour aider les individus à faire face à leurs émotions et à vivre en harmonie avec leurs valeurs. Cette approche offre un nouvel espoir pour ceux qui cherchent à changer des schémas émotionnels indésirables.

Une séance de thérapie de la cohérence

Une séance de thérapie de la cohérence, menée par Sophie Côté (Voir la vidéo), se déroule de manière concrète et expérientielle pour aider les patients à modifier leurs mémoires émotionnelles. Voici comment cela se passe :

1. Choix de la priorité : Au début de la séance, le thérapeute, en l’occurrence Sophie Côté, encourage la personne à choisir une priorité, c’est-à-dire un symptôme ou un problème spécifique qui revient régulièrement dans sa vie. Cela peut être quelque chose lié à des pensées, des émotions, des réactions physiologiques ou des comportements.

2. Exploration du symptôme : Le thérapeute guide la personne pour décrire en détail le symptôme choisi. Ils examinent comment ce symptôme se manifeste, quels sont les schémas de pensée associés, les émotions qui surgissent, les réactions physiologiques et les comportements qui en découlent. Ils cherchent à comprendre dans quelles situations le symptôme se produit fréquemment.

3. Création d’exercices expérientiels : Ensuite, le travail consiste à créer des exercices expérientiels. Ces exercices sont conçus pour mettre en contact la personne avec les mémoires émotionnelles associées au symptôme. L’objectif est de faire émerger les apprentissages émotionnels et de permettre au patient de ressentir pleinement ses émotions liées au symptôme.

4. Modification des mémoires émotionnelles : Les exercices expérientiels visent à perturber les schémas habituels en confrontant la personne à des expériences contradictoires à ce que prédisent ses mémoires émotionnelles. Par exemple, en créant une expérience où le cerveau ne perçoit pas le thérapeute comme une menace, même si le symptôme anticipait une réaction négative.

5. Mise à jour des apprentissages implicites : La thérapie de la cohérence se base sur l’idée que les apprentissages émotionnels se produisent principalement par des expériences vécues, et non par des connaissances intellectuelles. Par conséquent, ces expériences expérientielles sont conçues pour mettre à jour les apprentissages implicites dans la mémoire émotionnelle du patient.

6. Consolidation du changement : Une fois que les mémoires émotionnelles sont perturbées et que de nouvelles expériences sont intégrées, le patient peut commencer à percevoir le monde et ses réponses émotionnelles d’une manière différente. Le changement devient une évidence, et la trace mémorielle est activable de manière positive.

7. Répétition et consolidation : Le processus de reconsolidation se poursuit dans les séances suivantes. Le patient peut être exposé à de nouvelles expériences qui renforcent le changement ou même vivre des transformations dans sa vie quotidienne, où les schémas émotionnels ne se comportent plus comme prévu.

8. Pas d’interprétation par le thérapeute : Il est important de noter que le thérapeute de la cohérence évite d’interpréter ou de révéler au patient le contenu de son inconscient. L’accent est mis sur la création d’expériences pour que le cerveau du patient puisse mettre à jour ses propres apprentissages émotionnels.

9. Exemple concret : Un exemple concret donné par Sophie Côté concerne une patiente qui avait peur de dire “non” aux autres, craignant des conséquences négatives. En travaillant avec elle, Sophie a créé une expérience où la patiente a dû dire “non” à des demandes du thérapeute tout en imaginant qu’elle était en train de caresser un chien. Cette expérience a perturbé les schémas émotionnels existants de la patiente et lui a permis de voir le thérapeute différemment, ce qui a progressivement modifié sa réaction émotionnelle.

La thérapie de la cohérence se concentre sur la création d’expériences pour perturber les mémoires émotionnelles et favoriser des changements positifs. Elle repose sur la neurobiologie de la reconsolidation de la mémoire et se déroule de manière active et expérientielle, avec un fort accent sur la collaboration entre le patient et le thérapeute pour permettre au patient de mettre à jour ses propres apprentissages émotionnels.

Dans l’émission de France Inter 
“La véritable utilité de la mémoire, c’est de prédire l’avenir” – Pierre Cousineau au micro de Charles Pépin



Pour en savoir plus:

Débordé ? Gestion du temps

Voir aussi l’article de LOVE FRANCE


 

Gérer Son Temps : Un Voyage vers la Meilleure Version de Soi

Apprendre à gérer son temps est une aventure profonde et enrichissante. C’est bien plus qu’une simple tâche, c’est une expression de qui nous sommes et de ce que nous aspirons à créer. Chaque moment compte et savoir comment l’utiliser judicieusement est un art en soi.

Le voyage vers une meilleure gestion du temps Gérer son temps est une quête, semée de réussites, d’échecs, de découvertes et de remises en question. Tout comme un héros naviguant à travers une épopée, chaque individu doit faire face à des défis quotidiens, nécessitant persévérance, conviction et persistance.

La puissance des choix individuels Il n’y a pas de machine universelle pour gérer le temps, car la gestion du temps est profondément personnelle et multidimensionnelle. Elle touche des aspects tels que les émotions, les relations, et même la physiologie. Bien que des outils puissent nous guider, le pouvoir réel réside dans nos choix individuels.

L’impact du management sur la gestion du temps Si vous êtes manager, votre rôle est crucial. Votre approche de la gestion du temps peut avoir un effet d’entraînement :

  1. Amélioration personnelle : Votre propre efficacité et bien-être sont amplifiés.
  2. Efficacité d’équipe : L’adoption de bonnes pratiques peut améliorer la productivité de toute l’équipe.
  3. Empowerment individuel : Transmettez vos connaissances à chaque membre de votre équipe et regardez-les s’épanouir.

Des bénéfices qui rayonnent La gestion efficace du temps ne se limite pas au travail. Elle se répercute dans toute l’entreprise, renforce les bonnes pratiques et accroît l’efficacité générale. De plus, une meilleure gestion du temps se traduit par des avantages dans la vie personnelle, des relations familiales épanouies, des loisirs enrichis, et une estime de soi renforcée.
La gestion du temps est un voyage qui mérite d’être entrepris. Elle nécessite une introspection, une volonté et des outils, mais les récompenses sont inestimables.

Décortiquons chaque chapitre pour une gestion du temps optimisée

Chaque moment compte. Si vous cherchez à gérer votre temps de manière efficace, ces chapitres sont une mine d’or pour y parvenir. Gardez à l’esprit les termes clés tels que “gestion du temps”, “efficacité”, “principes fondamentaux” et “management” pour une recherche optimisée.

Chapitre 1 : Les Fondamentaux de la Gestion du Temps La gestion efficace du temps repose sur la compréhension et la réalisation de ce qui est véritablement essentiel. Découvrez les enjeux et les étapes fondamentales pour maîtriser et prendre en main votre temps.

Chapitre 2 : Diagnostic de Votre Gestion du Temps Actuelle Avant de progresser, vous devez savoir où vous en êtes. Ce chapitre vous guide dans l’analyse de vos habitudes actuelles, identifiant vos points forts et vos domaines d’amélioration.

Chapitre 3 : Les Pilliers de la Gestion du Temps S’appuyant sur des principes éprouvés, ce chapitre est votre guide pour réinventer votre relation avec le temps. Apprenez à prioriser, focaliser et optimiser chaque moment.

Chapitre 4 : Gestion du Temps pour les Managers Être à la tête d’une équipe requiert une approche spécifique en matière de gestion du temps. Explorez les pratiques essentielles pour garantir l’efficacité de chaque membre de votre équipe.

Chapitre 5 : Sélectionner et Maîtriser vos Outils Des outils adaptés peuvent décupler votre efficacité. Découvrez une gamme d’outils éprouvés pour atteindre vos objectifs, et apprenez à les personnaliser selon vos besoins.

Chapitre 6 : Collaborer Efficacement avec Autrui La collaboration est essentielle pour l’efficacité collective. Dans ce chapitre, vous trouverez des stratégies pour travailler harmonieusement avec d’autres, garantissant une synergie maximale.

Chapitre 7 : Maintenir la Discipline dans le Temps Instaurer une bonne gestion du temps est un défi, mais la maintenir est encore plus exigeant. Trouvez des astuces et conseils pour rester sur la bonne voie, même face aux obstacles.

En se plongeant dans ces pages, vous aurez accès à une expertise forgée sur des décennies de pratique et d’accompagnement professionnel. Chaque conseil, outil et pratique a été testé en conditions réelles, offrant une approche concrète et pratique de la gestion du temps.

Le suicide de l’espèce

Le Suicide de l’espèce – Jean-David Zeitoun – Éditions Denoël

La production de maladies entraîne un suicide au ralenti de l’espèce humaine, qui n’a cependant rien d’une fatalité.

Le suicide de l’espèce fait référence à l’idée que les actions humaines pourraient conduire à la destruction de la civilisation humaine ou même de l’ensemble de l’espèce humaine. Cette idée est souvent liée à la notion de catastrophe écologique, où l’impact des activités humaines sur l’environnement pourrait déclencher des changements environnementaux irréversibles et catastrophiques.

Le concept de suicide de l’espèce a été popularisé dans les années 1960 et 1970 par des écrivains et des intellectuels tels que Paul Ehrlich et John Holdren. Ils ont averti que l’augmentation de la population humaine, la pollution, la destruction des écosystèmes et le changement climatique pourraient conduire à une crise environnementale qui menacerait la survie de l’humanité.

Bien que ces préoccupations soient toujours pertinentes aujourd’hui, il est important de noter que les êtres humains ont également la capacité d’apporter des changements positifs pour éviter une telle catastrophe. Des efforts tels que la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la conservation de la biodiversité et la promotion de modes de vie durables peuvent contribuer à protéger notre environnement et à assurer un avenir durable pour l’humanité.

 
 

 “Le suicide de l’espèce” de Jean-David Zeitoun aborde un aspect spécifique de la problématique du suicide de l’espèce

C’est l’impact des activités humaines sur la santé humaine et les risques de maladies associées. Dans son livre, l’auteur explore comment les activités humaines, telles que la pollution de l’air et de l’eau, la destruction des habitats naturels, la production de déchets toxiques, la consommation de produits chimiques, peuvent conduire à des maladies chroniques telles que le cancer, les maladies respiratoires et les maladies auto-immunes.

Zeitoun soutient que l’accumulation de ces facteurs de risque environnementaux peut entraîner une baisse de la qualité de vie, voire une augmentation de la mortalité chez les populations humaines, et que cela pourrait finalement conduire à un effondrement de la civilisation humaine. Il appelle donc à une prise de conscience et à une action pour réduire ces risques environnementaux et promouvoir des modes de vie plus durables et respectueux de l’environnement.

 
 
Quelle action mener ?
 
Il y a plusieurs actions que nous pouvons entreprendre pour réduire les risques environnementaux et promouvoir des modes de vie plus durables et respectueux de l’environnement. En voici quelques-unes :
  1. Réduire la consommation d’énergie : L’utilisation d’énergie fossile est l’une des principales causes du changement climatique. En réduisant notre consommation d’énergie, nous pouvons réduire notre impact sur l’environnement. Nous pouvons le faire en optant pour des sources d’énergie renouvelable et en adoptant des habitudes écoénergétiques, telles que l’utilisation d’ampoules LED, l’isolation de nos maisons et l’achat d’appareils électroménagers économes en énergie.
  2. Réduire la production de déchets : La production de déchets toxiques est un autre problème environnemental important. Nous pouvons réduire la quantité de déchets que nous produisons en recyclant, en compostant et en évitant les produits jetables.
  3. Promouvoir une agriculture durable : L’agriculture est une source importante de pollution de l’eau et de l’air, ainsi que de dégradation des sols. Nous pouvons promouvoir une agriculture durable en soutenant les pratiques agricoles écologiques, telles que l’agriculture biologique, la permaculture et la conservation des sols.
  4. Encourager la mobilité durable : Les transports sont également une source importante de pollution de l’air et de gaz à effet de serre. Nous pouvons encourager la mobilité durable en optant pour les transports en commun, le covoiturage, le vélo ou la marche pour les déplacements courts.
  5. Soutenir des politiques environnementales : Enfin, nous pouvons soutenir les politiques environnementales en exigeant des gouvernements qu’ils prennent des mesures pour protéger l’environnement et promouvoir des modes de vie durables. Cela peut inclure des politiques telles que la réglementation des émissions de gaz à effet de serre, la protection des habitats naturels et la promotion des énergies renouvelables.
 

Est-ce que c’est ce qui est dit dans ce livre sur les actions à mener ?

Il aborde plusieurs aspects liés à l’impact des activités humaines sur l’environnement et la santé humaine. Dans le livre, l’auteur examine comment les activités humaines telles que la production industrielle, l’agriculture intensive, la consommation de produits chimiques et la pollution de l’air et de l’eau peuvent conduire à des maladies chroniques et à une détérioration de la qualité de vie.

L’auteur souligne également l’importance de la prise de conscience et de l’action pour réduire ces risques environnementaux. Il propose plusieurs solutions, telles que la promotion d’une agriculture durable, la réduction de la consommation d’énergie, la réduction de la production de déchets et l’encouragement de modes de transport plus durables.

Donc, les actions que j’ai proposées précédemment sont en accord avec les solutions proposées par l’auteur pour réduire les risques environnementaux et promouvoir des modes de vie plus durables.

 

Qu’est-ce qu’il dit de l’industrie agro-alimentaire ?

Dans son livre “Le suicide de l’espèce”, Jean-David Zeitoun aborde le sujet de l’industrie agro-alimentaire et son impact sur l’environnement et la santé humaine. L’auteur critique le modèle actuel de production agricole, qui repose sur l’agriculture intensive, l’utilisation intensive de produits chimiques et la monoculture.

Selon l’auteur, l’industrie agro-alimentaire est responsable de la destruction des écosystèmes, de la pollution de l’eau et de l’air, de la perte de biodiversité, de la dégradation des sols et de la disparition des espèces animales et végétales. Il souligne également que cette industrie est responsable de la production de grandes quantités de gaz à effet de serre, contribuant ainsi au changement climatique.

Zeitoun appelle à un changement de modèle agricole, en faveur d’une agriculture plus durable, qui respecte les écosystèmes, la biodiversité et la santé humaine. Il propose également de promouvoir une agriculture de proximité, qui encourage la production locale et réduit l’impact environnemental des transports liés à l’importation de denrées alimentaires.

 

Et des leaders politiques ?

Il critique également l’attitude des leaders politiques face à la crise environnementale. Il considère que les décideurs politiques manquent de vision à long terme et qu’ils sont souvent trop influencés par les lobbys industriels.

Selon l’auteur, les leaders politiques doivent prendre des mesures radicales pour faire face aux défis environnementaux, tels que la transition vers des énergies renouvelables, la promotion d’une agriculture durable, la protection des écosystèmes et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Zeitoun souligne également que la crise environnementale ne peut être résolue uniquement par des actions individuelles, mais nécessite des politiques publiques ambitieuses et une coopération internationale. Il appelle donc à une prise de conscience collective et à une mobilisation citoyenne pour faire pression sur les décideurs politiques et promouvoir des politiques environnementales plus ambitieuses et efficaces.

 

Il parle d’un paradoxe de la santé mondiale

Dans son livre “Le suicide de l’espèce”, Jean-David Zeitoun aborde effectivement le paradoxe de la santé mondiale. Il souligne que malgré les avancées médicales et technologiques, la santé mondiale est en train de se dégrader en raison des effets néfastes des activités humaines sur l’environnement.

Zeitoun explique que les maladies liées à l’environnement, telles que les maladies cardiovasculaires, les cancers, les maladies respiratoires et les maladies infectieuses, représentent aujourd’hui la majorité des maladies dans le monde. Il souligne également que les populations les plus vulnérables, telles que les enfants, les personnes âgées et les populations pauvres, sont les plus touchées par ces maladies environnementales.

L’auteur considère donc que la santé humaine est étroitement liée à la santé de l’environnement et que la protection de l’environnement est essentielle pour améliorer la santé mondiale. Il appelle donc à une prise de conscience collective et à une action urgente pour protéger l’environnement et préserver la santé humaine.

 

Il s’attarde sur l’obésité

Il aborde également le sujet de l’obésité et de son lien avec l’industrie agro-alimentaire. L’auteur souligne que l’obésité est devenue un problème de santé publique mondial, touchant des millions de personnes dans le monde.

Zeitoun explique que l’industrie agro-alimentaire encourage la consommation d’aliments riches en calories, en graisses et en sucres, qui contribuent à l’augmentation de l’obésité dans la population. Selon lui, cette industrie utilise des techniques de marketing sophistiquées pour rendre ces aliments attrayants et accessibles, notamment en ciblant les enfants et les populations les plus pauvres.

L’auteur appelle donc à une réglementation plus stricte de l’industrie agro-alimentaire, pour limiter la promotion de ces aliments malsains et encourager la production d’aliments sains et nutritifs. Il souligne également l’importance de l’éducation alimentaire, pour aider les consommateurs à faire des choix alimentaires plus sains et réduire l’impact de l’industrie agro-alimentaire sur la santé publique.

 

Quelles techniques de markéting ?

Jean-David Zeitoun mentionne différentes techniques de marketing utilisées par l’industrie agro-alimentaire pour promouvoir des aliments riches en calories, en graisses et en sucres, qui contribuent à l’augmentation de l’obésité dans la population. Voici quelques exemples de ces techniques :
  • La publicité télévisée : l’industrie agro-alimentaire dépense des sommes considérables en publicités télévisées pour promouvoir des aliments malsains, en particulier pour les enfants. Les publicités sont souvent très attrayantes et utilisent des images colorées et ludiques pour rendre les aliments plus attirants.
  • Le placement de produits : l’industrie agro-alimentaire utilise également le placement de produits pour promouvoir ses produits. Les produits sont placés dans des films, des émissions de télévision, des jeux vidéo, etc. de manière subtile, pour encourager leur consommation.
  • La personnalisation : l’industrie agro-alimentaire utilise des techniques de personnalisation pour rendre les aliments plus attrayants et plus accessibles. Par exemple, elle offre des options de personnalisation pour les repas, comme les menus “à la carte” ou les repas à emporter.
  • Les promotions : l’industrie agro-alimentaire utilise des promotions pour encourager la consommation de ses produits, comme les offres “achetez-en un, obtenez-en un gratuit” ou les réductions de prix.

Ces techniques de marketing sont souvent très efficaces pour rendre les aliments malsains plus attractifs et accessibles, ce qui contribue à l’augmentation de l’obésité dans la population. C’est pourquoi l’auteur appelle à une réglementation plus stricte de l’industrie agro-alimentaire pour limiter la promotion de ces aliments malsains et encourager la production d’aliments sains et nutritifs.

 

Y a-t-il un aspect spirituel dans ce livre ?

Il ne traite pas spécifiquement d’aspects spirituels ou religieux. Il se concentre plutôt sur les aspects scientifiques, environnementaux et de santé publique liés à l’impact des activités humaines sur notre planète.

Cependant, certaines des questions soulevées dans le livre, telles que la nécessité de changer nos modes de vie pour préserver notre santé et celle de la planète, peuvent être considérées comme des questions éthiques et spirituelles. Par exemple, la prise de conscience de la nécessité de limiter notre consommation de viande et de produits industriels transformés peut être considérée comme une question éthique liée à notre relation à la nature et à notre impact sur les autres êtres vivants.
De plus, certains lecteurs peuvent trouver une dimension spirituelle dans la prise de conscience de la nécessité de prendre soin de la planète et de vivre en harmonie avec elle, en tant que partie intégrante d’un tout plus grand. Cependant, cela dépendra des croyances et des perspectives individuelles de chaque lecteur.

Faut-il lire ce livre si on n’a pas de pouvoir politique ?

Oui, je pense que la lecture du livre “Le suicide de l’espèce” de Jean-David Zeitoun peut être utile et intéressante pour toute personne intéressée par les enjeux de santé publique et les problématiques environnementales. Le livre aborde des sujets importants tels que l’impact de l’industrie agro-alimentaire sur la santé publique, la pollution de l’environnement et le changement climatique.

Même si vous n’avez pas de pouvoir politique direct, la lecture de ce livre peut vous aider à mieux comprendre les enjeux actuels et à sensibiliser votre entourage à ces problématiques. En tant que consommateur, vous pouvez également agir en faisant des choix alimentaires plus sains et en encourageant la production d’aliments plus respectueux de l’environnement.

En somme, la lecture de ce livre peut aider à élargir votre compréhension de ces enjeux et à stimuler la réflexion critique sur notre mode de vie et les pratiques industrielles qui ont un impact sur notre santé et notre environnement.

 

En savoir plus

[1] “Le suicide de l’espèce – Comment les activités humaines produisent de plus en plus de maladies par Jean-David Zeitoun aux éditions Denoël. Ce livre est une tentative dexplication dune anomalie de masse : la société mondiale produit de plus en plus de maladies, tout en dépensant toujours avantage” URL: https://www.cultura.com/p-le-suicide-de-l-espece-comment-les-activites-humaines-produisent-de-plus-en-plus-de-maladies-5153787.html

[2] “La logique de la demande est plus complexe et diversifiée : nous nous exposons aux risques ou nous les consommons par nécessité, par erreur ou inattention, par addiction ou par désespoir. La production de maladies entraîne un suicide au ralenti de lespèce humaine, qui na cependant rien dune fatalité.” URL: https://www.amazon.fr/Suicide-lesp%C3%A8ce-activit%C3%A9s-humaines-produisent/dp/2207165507

[3] “La logique de la demande est plus complexe et diversifiée : nous nous exposons aux risques ou nous les consommons par nécessité, par erreur ou inattention, par addiction ou par désespoir. La production de maladies entraîne un suicide au ralenti de lespèce humaine, qui na cependant rien dune fatalité.” URL: https://www.amazon.fr/suicide-lesp%C3%A8ce-activit%C3%A9s-humaines-produisent-ebook/dp/B0BSV6XZDV

[4] “Ce livre est une tentative d’explication dune anomalie de masse : la société mondiale produit de plus en plus de maladies, tout en dépensant toujours avantage pour essayer de les traiter. La réponse courte à cette contradiction est que les risques environnementaux, comportementaux et métaboliques qui causent les maladies sont …” URL: https://www.fr.fnac.ch/a17399317/Jean-David-Zeitoun-Le-Suicide-de-l-espece

[5] “Dans Le suicide de l’espèce, Jean-David Zeitoun décrypte une anomalie de masse : la société mondiale produit de plus en plus de maladies, tout en dépensant t…” URL: https://www.youtube.com/watch?v=r-WPf7zcPWI

[6] “Dans son livre Le suicide de l’espèce. Comment les activités humaines produisent de plus en plus de maladies (Denoël, 2023), Jean-David Zeitoun, docteur en médecine et docteur en épidémiologie clinique, s’interroge sur notre étrange apathie face à l’inexorable montée en puissance des maladies liées à notre modèle de …” URL: https://usbeketrica.com/fr/article/les-leaders-politiques-n-ont-pas-empeche-le-suicide-de-l-espece

[7] “Le suicide de l’espèce : comment les activités humaines produisent de plus en plus de maladies Jean-David Zeitoun (Auteur) Aucun avis client Donner votre avis Ce livre est une tentative d’explication dune anomalie de masse : la société mondiale produit de plus en plus de maladies, tout en dépensant toujours avantage pour essayer de les traiter.” URL: https://www.chapitre.com/BOOK/zeitoun-jean-david/le-suicide-de-l-espece-comment-les-activites-humaines-produisent-de-plus-en-plus,83879837.aspx

[8] “Ce livre est une tentative d’explication dune anomalie de masse : la société mondiale produit de plus en plus de maladies, tout en dépensant toujours avantage pour essayer de les traiter. La réponse courte à cette contradiction est que les risques environnementaux, comportementaux et métaboliques qui causent les maladies sont des …” URL: https://www.fnac.es/livre-numerique/a9951047/Le-suicide-de-l-espece

[9] “Le suicide de l’espèce: Comment les activités humaines produisent de plus en plus de maladies- JEAN-DAVID ZEITOUN. Le suicide de lespèce: Comment les activités humaines produisent de plus en plus de maladies- JEAN-DAVID ZEITOUN . Posted On: 7 mars 2023; Posted By: Pape CISSOKO; 0 Shares « Un ouvrage important pour nous comprendre il sagit dun vrai miroir sur nous-mêmes. Nous …” URL: https://ichrono.info/le-suicide-de-lespece-comment-les-activites-humaines-produisent-de-plus-en-plus-de-maladies-jean-david-zeitoun/

[10] “Le suicide de l’espèce – Comment les activités humaines produisent de plus en plus de maladies de Plongez-vous dans le livre Jean-David Zeitoun au format Grand Format. Ajoutez-le à votre liste de souhaits ou abonnez-vous à l’auteur Jean-David Zeitoun – Livraison gratuite à 0,01€ dès 35€ d’achat – Furet du Nord” URL: https://www.furet.com/livres/le-suicide-de-l-espece-jean-david-zeitoun-9782207165508.html

Les sages ont-ils disparu ?

L’interview de l’auteur, Maxime Roy

EXTRAITS

La sagesse désigne

… le comportement d’un individu qui se conforme à une éthique en conscience de soi et des autres. Dans toutes les cultures, est qualifié de « sage » la personne qui sait mettre en pratique un ensemble de qualités vertueuses en s’appuyant sur « un savoir raisonné » : la prudence éclairée, la modération dans sa conduite, la tempérance, l’humilité, le calme, la sincérité, le discernement, la justice. Les philosophes grecs ont fait de ce concept un idéal de vie, un état de perfection qui doit mener au bonheur suprême.
La sagesse ne peut être ni une science ni une technique, c’est un savoir-vivre.
ARISTOTE

Le détachement spirituel et matériel

Il faut bien admettre qu’à l’époque où la pensée libérale incite à l’individualisme et .invite à l’excès, ce qui peut être perçu comme une forme d’ascétisme paraît vite impossible à atteindre, quand il n’est pas considéré comme quelque chose d’insupportable tant il est vrai que le matérialisme contemporain s’oppose radicalement au détachement spirituel et matériel qui caractérise la sagesse dans les diverses sociétés. Plus qu’un « savoir-être », elle est à la fois une intériorité qui mène à la quête de sens et au développement personnel, et une extériorité qui s’exprime par une proximité avec la nature et une capacité à lire les signes qu’elle envoie ; en découle la nécessité actuelle de respecter et de protéger cette mère créatrice et régénératrice. Par voie de conséquence, sagesse et religiosité ont aussi un lien. Dans l’inconscient collectif des sociétés occidentales, elle est affiliée à l’idéal judéo-chrétien mis en pratique dans les communautés monastiques qui en faisaient un art de se comporter face aux diverses situations de l’existence. (…)

Retrouver un sens des valeurs et de la modération

Les excès du monde occidentalisé amènent un nombre grandissant de personnes à s’inscrire dans une démarche de résistance ou de rupture, comme pour retrouver un sens des valeurs et de la modération.
On pourrait penser que cette sédition touche uniquement ceux que la machine néolibérale exploite, mais les pièces maîtresses commencent elles aussi à grincer : 83 % des cadres pensent à une reconversion ou l’ont envisagée ; 14 % l’ont déjà effectuée. Malgré leur bonne situation, ils ne s’épanouissent plus dans leur travail et veulent donner du sens à leur métier en se faisant plaisir et en se rendant utile à la société. La juriste devient fromagère ou maraîchère. À l’occasion, elle s’engage dans une ONG, tandis que l’ingénieur en télécommunication se métamorphose en cultivateur de bambous ou en éleveur d’alpagas. Lassés des tensions du bureau et de l’exigence de rentabilité, ils veulent vivre à leur rythme et de leur passion. En se recyclant dans le social ou dans l’artisanat, en ouvrant un petit commerce, ils choisissent de se reconnecter avec le concret et le local ; un apaisement qui fait figure d’assagissement par rapport à ce qu’était leur vie d’avant. (…)

« L’éveil » passe par le respect de tout ce qui vit

Le simple fait de manger devient un acte partisan. On mange « bio On cherche du « sans gluten 34 % des Français seraient fléxitariens en favorisant leur consommation de légumes et en réduisant celle de la viande (Kantar Worldpanel, 2017) ; 5 % seraient végétariens (Ifop, 2017) ; 0,5 % opteraient carrément pour le végan (Xerfi, 2018). (…)
« L’éveil » passe par le respect de tout ce qui vit ; ce qui exclut toute mise à mort volontaire ou même toute interférence avec la vie animale. (…).
Le jeûne intermittent ou thérapeutique fait également de plus en plus d’adeptes ; il rappelle les pratiques religieuses ancestrales des chrétiens, des musulmans et des Juifs, soucieux de purifier leur esprit et de rééquilibrer leur organisme à un moment de l’année.

60 % des Français ont déjà consulté un spécialiste en médecine alternative et complémentaire

On observe un allant similaire dans le domaine du bien-être et de la santé : 60 % des Français ont déjà consulté un spécialiste en médecine alternative et complémentaire ; 40 % d’entre eux y auraient recours régulièrement (Harris Interactive, 2019). Des chiffres qui sont en constante augmentation, bien que leurs effets ne soient pas prouvés. Aromathérapie, homéopathie, biomagnétisme, acupuncture, hypnose, reiki, sophrologie, yoga, ayurvéda : des pratiques inspirées, pour la plupart, de méthodes traditionnelles naturelles ou orientales qui rassurent et apaisent, contrairement à une médecine conventionnelle invasive et discréditée par de nombreuses affaires comme le scandale du Mediator (2010) (…)

De son côté Spiritualités Magazine s’interroge sur la sagesse et vous propose ces vidéos

Pour commencer, la sagesse antique c’est quoi, d’où ça vient ?

 

Et la sagesse, sans doute bien différente d’Asie ? Par exemple avec le Taoïsme
Et peut-on s’inspirer aujourd’hui, et dans notre culture, du Taoïsme ?

 

 

 

Psychologie positive et écologie

Ecoutez la présentation

Voir aussi l’article sur AquitaineOnLine

Extraits

Une vie hors sol et hors nature : quels effets sur les humains ?

Bien avant toutes ces recherches sur les sauvages des villes, l’entomologiste Robcrt Pyle évoque le premier “l’extinction de l’expérience” des humains en ville. Dès 1993, il estime que le contact avec la nature est vital pour forger notre intimité émotionnelle avec elle. L’idée est ensuite reprise ct répandue par le journaliste américain Richard Louv qui publie un best-seller, Last Child in the Woods. En jouant de moins en moins leurs aventures et leurs histoires imaginaires à travers les branchages et les herbes hautes, les bambins d’Homo urbanus ne se construiraient plus de la même façon. De plus en plus déconnecté de la nature, leur imaginaire ferait de moins en moins référence leurs exploits, leurs malheurs ou leurs petits bonheurs “sauvages”

Connaissez-vous les espèces d’arbres là où vous habitez ?

Et l’on se rend compte que oui, les urbains reconnaissent très peu les espèces sauvages et locales qui cohabitent avec eux. Au Chili par exemple, la majorité des arbres plantés en ville sont des espèces venues d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie. Si l’on demande aux habitants le nom de trois arbres, plus de 75 % des interrogés nomment des espèces exotiques comme les pommiers et les palmiers.
Les enfants identifient plus facilement les espèces exotiques que les locales. Présentez des enfants un toucan et un merle noir en France, ils seront près de la moitié à reconnaître le toucan. Un quart seulement saura nommer le merle pourtant très commun en ville, aussi bien sur les toits que dans les parcs. Ils sont aussi plus enclins à vouloir protéger des espèces exotiques qu’ils ne rencontrent jamais comme les baleines et les grands félins12. Mais ils ne sont pas les seuls. D’autres bambins européens, marocains, népalais et turcs pensent de même. Pourquoi ? D’après les chercheurs, ce serait l’homogénéité des messages médiatiques en faveur de ces espèces qui influencerait les enfants. Et pourtant ce n’est pas faute de capacité d’apprentissage ni de mémoire. Puisqu’ils sont capables de reconnaître les 493 “espèces” de Pokémon. Un nombre trois fois plus important que les animaux et plantes dont la protection est prioritaire au niveau mondial.

Les enfants ne mettent plus le nez dehors

Enfin, les enfants ne mettent plus le nez dehors. En 2009, la fréquence des visites dans les milieux naturels du Royaume-Uni était d’une ou deux fois par semaine pour la moitié des personnes adultes qui avaient été interrogées. Mais seuls 20 % des enfants allaient s’y balader. Aux États-Unis, la moitié des enfants ne pratiquent aucune activité en extérieur et, quand ils le font, ils y consacrent de moins en moins de temps. Entre 1997 et 2003, l’activité de plein air a perdu dix précieuses minutes. D’ailleurs, les visites dans les grands parcs nationaux subissent également une baisse constante. Quant à la découverte des insectes — oui, celle où l’on s’amuse à regarder ou à attraper les fourmis ou les gendarmes, coccinelles, punaises –, c’est une chose qui est complètement inconnue à certains Japonais et cette absence d’expérience a doublé en dix ans. Même grimper aux arbres, qui est le summum de l’aventure lorsqu’on est petit, devient une expérience rare13
Est-ce dû au temps passé devant les écrans de toute sorte et à l’urbanisation ? Probablement. En France, un enfant se plante devant des images virtuelles plus de quatre heures par jour, bien au-delà de la limite des deux heures quotidiennes recommandées.

La nature virtuelle remplace les expériences naturelles !

Méditation de Patrick Vidal

“Une philosophie moderne à pratiquer simplement”

Tel est le sous-titre du livre que vous trouvez aux Editions GERESO et il traduit bien l’intention de l’auteur : bien ancré dans notre époque et dans notre culture, il propose une méthode simple, progressive, et 20 exercices pour pratiquer la méditation partout et sans difficulté. L’idée est aussi de dépasser la recherche d’un mieux-être, parce que l’on cherche un progrès spirituel ou même à pallier des difficultés physiques ou psychologiques. L’auteur détaille les besoins auxquels la méditation peut répondre… et être vraiment efficace.

Pratiques guidées de la méditation

Dès la première pratique, Patrick Vidal nous demande de se formuler à soi-même les objectifs que l’on poursuit, le désir qui nous anime, pour nous-même et non pour ce que les autres attendraient de nous.
C’est une posture mentale qui n’est pas courante dans les méditations guidées, qui laissent plutôt advenir ce qui n’est ni voulu ni conscient, et pour ne pas s’y arrêter… mais après tout vous pouvez tout à fait pratiquer la méditation de manière orientée, voire utilitaire. La séance 2 insiste sur la nécessité d’exprimer une volonté, sans manipulation extérieure, et en l’entrecroisant avec l’amour. Quant au second exercice, il introduit un rythme précis de respiration. Je ne vous dis pas lequel, mais c’est concrètement intéressant et ça force votre cœur à battre plus régulièrement.

Le souffle, fil de la vie

La pratique 4 nous fait parvenir au point original de la méthode : un rythme de respiration 2/4/8/2 trois fois. A connaître et pratiquer ! La suite vous expliquera toutes les conséquences bénéfiques.
Fil de respiration, fil de conscience, fil de pensées… l’auteur explique comment cet écheveau de fils permet de renouer avec notre véritable nature, à l’encontre de nos modes de vie moderne. La suite peut vous conduire à passer d’un torrent de pensées, à l’atténuation de la présence de vos pensées, à “une plage de conscience calme, vierge”, au calme mental. Pour la suite, il s’agit de ne pas se laisser emporter par nos pensées, mais de les contempler.

L’intime de la méditation

Le désir de se trouver soi-même. Mais qui suis-je ? Avec le terme “vibration” pour parler de sa propre existence intérieure, nous comprenons, avec Patrick Vidal que pour apprendre plus sur soi-même il faut se détacher de ce que l’on croit savoir. Affrontons le mystère ! Puis il en arrive à l’état de vacuité. Nous en sommes à la moitié de la méthode, Et vous découvrirez la suite au fur et à mesure que vous progressez avec le livre. Quelques mots pour repère : le temps qui s’enfuit, Ah ! Le temps d’enfance où nous savions attendre sans raison ! “S’installer paisiblement dans un instant immobile”, s’ancrer dans l’instant.
Puis l’intime s’intéresse au corps, au ventre, à “habiter la boite crânienne”… Puis à notre énergie… La pratique 16 nous permet de pratiquer 5 minutes sans intention – ouf ! Puis il faut sentir ses pieds… L’humour est toujours là, mais la méthode est vraiment intéressante, conduit à une vraie réceptivité. Et au contact avec son “guide intérieur”. La suite est à découvrir, et peut-être ce livre est pour vous le point de départ d’un changement de vie.

Tous les articles méditation de Spiritualités Magazine

La puissance des rituels

La puissance des rituels

L'Impact des Monothéismes sur les Rituels Dans "La Puissance des Rituels", Arnaud Riou aborde l'impact des religions monothéistes sur les pratiques rituelles. Voici un résumé des points essentiels concernant cette question : Dépossession des Rituels: L'avènement des...

La Quête de Spiritualité : Une Exploration Profonde de l’Âme et de la Connexion avec l’Univers

La Quête de Spiritualité : Une Exploration Profonde de l’Âme et de la Connexion avec l’Univers

La quête de spiritualité est une aventure profonde et introspective à la recherche de la connexion avec notre âme et avec l'univers qui nous entoure. Dans cette exploration intérieure, nous cherchons à trouver un sens plus profond à notre existence et à établir une...

Magicultrice

Magicultrice

Magicultrice, dès qu'on le tient dans les mains devient un objet magique : ses couleurs de fond, les pages dont chacune est conçue de manière à marier les formes et les textes, donnent envie de le toucher et le parcourir autant que de le lire. "Magicultrice" est bien...

Stratégies anti-stress – Yves Golder

Stratégies anti-stress – Yves Golder

"Stratégies Anti-Stress : Guide Pratique pour une Vie Équilibrée" est un ouvrage exhaustif et profondément éclairant, écrit par l'expert en bien-être Yves Golder. Ce livre se distingue par son approche holistique et pragmatique du stress, un fléau moderne qui touche...

Méditations calme intérieur – facilitées par les images

Méditations calme intérieur – facilitées par les images

Ce podcast de méditations fait partie d'une expérience de méditations puissantes facilitées par les images. Ces méditations calme intérieur, véritables stratégies anti-stress, sont publiées en livre, et par thèmes, avec des images suggestives, symboliques, magnifiques...

Comment agit la méditation ?

Comment agit la méditation ?

Pour plus de détails, lire l'article complet sur le site de Tigre Yoga, disponible iciL'article "Comment agit la méditation" sur le site de Tigre Yoga offre une exploration approfondie des effets bénéfiques de la méditation. Il met en lumière comment cette pratique...

Le shadow work Journal de Keila Shaheen

Le shadow work Journal de Keila Shaheen

"The Shadow Work Journal" de Keila Shaheen se concentre sur le concept de "Shadow Work", une pratique psychologique visant à explorer et accepter les aspects les plus sombres de notre personnalité. Shaheen, une psychologue américaine formée à diverses méthodes...

60 minutes pour prévenir le burn-out de Margaux Studer

60 minutes pour prévenir le burn-out de Margaux Studer

Notre analyse du livre But essentiel : Intentionnalité de l'auteur : Margaux Studer vise à éduquer et à sensibiliser sur la prévention du burn-out. À travers des expériences personnelles et des conseils pratiques, elle cherche à aider les lecteurs à reconnaître et à...

Partir et méditer

Regarde au loin

Au mélancolique je n’ai qu’une chose à dire : « Regarde au loin. » Presque toujours le mélancolique est un homme qui lit trop. L’œil humain n’est point fait pour cette distance ; c’est aux grands espaces qu’il se repose. Quand vous regardez les étoiles ou l’horizon de la mer, votre oeil est tout à fait détendu ; si l’oeil est détendu, la tête est libre, la marche est plus assurée ; tout se détend et s’assouplit jusqu’aux viscères. Mais n’essaie point de t’assouplir par volonté ; ta volonté toi, appliquée en toi, tire tout de travers et finira par t’étrangler ; ne pense pas à toi ; regarde au loin.

Ce beau livre, magnifiquement illustré, s’ouvre sur cette citation, choisie fort à propos, du philosophe Alain. Et c’est bien loin qu’il nous amène : dans le monde et à l’intérieur de nous-mêmes.

Partir et méditer nous amène en Argentine, en Australie, en Espagne, aux États-Unis, au Portugal, en Israël, à Madagascar ou au Pérou, dans les petites Antilles, en Allemagne, en Chine… et j’en passe.
Il nous emmène aussi beaucoup en France. Il fait tout cela sous 4 angles successifs : explorer, méditer, ressentir, se mettre en quête. Pour chaque endroit il nous donne une description mais sous l’angle d’une connaissance approfondie et intéressante du lieu.
Et ce n’est pas tout. il fait voir les lieux sous l’angle de l’expérience de l’expérimentation du territoire par exemple des hommes historiques ou des explorateurs.

Explorer

Il s’agit par exemple d’aller en Terre de Feu, l’archipel du bout du monde, en Argentine. Il nous parle de Fitzroy qui connaît bien ce lieu. En 1830 lors d’un premier voyage il y a capturé 4 Amérindiens pour les ramener en Angleterre et les présenter à la Reine. Plus tard il les reconduit lors d’un nouveau voyage avec le même navire dans lequel prend place le jeune Charles Darwin. Pour lui ce voyage d’exploration en Terre de Feu puis au-delà vers les Galápagos sera à l’origine de sa théorie de l’évolution des espèces.

Sensations et vertige seront aussi au rendez-vous. Mais c’est aussi une autre sensation une autre dimension que vise l’auteur : aller plus loin pour voir plus loin. Déjà par exemple dans l’île de Norfolk, l’île des descendants des mutins de la Bounty comment une communauté Anglo-tahitienne a pu ici rester soudée fière de ses racines et dépositaire d’une histoire légendaire. Un début de réponse donnée par une citation de Albert jacquard :  je suis les liens que je tisse. Plus proche il nous parle ensuite de la Catalogne : des vœux et des feux pour la Saint-Jean.
Puis on repart plus loin dans l’Arizona : ici s’offre une sensation troublante à la fois d’immensité et de solitude. il décrit les monolithes de grès rouge et leurs allures de cathédrale, puis la petite ville et ses environs qui sont considérés comme des lieux sacrés et puissants, un pouvoir d’attraction qui ne se limite pas à la géologie particulière et à la beauté des panoramas. Il parle d’un pouvoir neurostimulant des lieux, des roches rouges chargées de la mystérieuse force cosmique des vortex. Des endroits où la terre semble particulièrement vivante, tourbillonnante d’énergie propice à la méditation à l’exploration de soi. Un ensemble de lieux nous sont présentés ensuite sous l’égide d’une citation du prologue de la règle de Saint Benoît : « écoute et prête l’oreille de ton cœur ». Où aller pour faire circuler, utiliser, les énergies des pierres, pour méditer et se sentir bien puis toucher les étoiles : au pic du Midi. On emprunte plus loin le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Ces chemins qui ne sont pas seulement religieux. Ils se sont ouverts à tous ceux qu’ils soient randonneurs amateurs de sites historiques et surtout à tous ceux qui cherchent à redonner un sens à leur vie car tous finalement se sont donné rendez-vous à eux-mêmes, en mettant leurs pas dans ceux, ancestraux, de milliers de pèlerins qui ont fait cette même expérience, face au même paysage. Dans un pareil mouvement lent qui confère nous dit l’auteur le sentiment d’être pleinement vivant et tout à fait à sa place ici et maintenant.

Plus loin il s’agit de faire l’expérience d’être relié au monde. Alain est de nouveau cité : « quelle chose merveilleuse serait la société des hommes si chacun mettait de son bois au feu au lieu de pleurer sur des cendres ». On nous propose cheminer avec Steven sonne dans les Cévennes communier avec la nature et avec l’animal puis on fait un bond jusqu’à une capitale Maya, Tikal. Tikal habité durant plus de 1500 ans depuis le 6e siècle avant Jésus Christ. Les premiers temples pyramides érigés par groupe de 3 durant l’âge préclassique. Interrogeons-nous sur une vision cosmogonique du monde. Et plus loin nous nous retrouvons au Pérou avec les Géoglyphes des Nazcas, mystérieuses lignes tournées vers le ciel. Il s’agit ensuite de renouveler les rituels magiques dans les petites Antilles Trinidad et Tobago. L’art de prendre son temps nous entraîne ensuite en Sibérie. L’île d’Orkhon lieu sacré du chamanisme rituel établit un dialogue avec les esprits qu’il s’agisse d’une montagne d’un animal ou d’une forêt.

Méditer

Et maintenant méditer. Méditer encore. Si vaste et si petit est le monde.
Un écrin de verdure abrite les trésors d’une fabuleuse civilisation disparue. L’auteur donne des indications sur le symbolisme Khmer. Et dans un prochain chapitre nous voilà du côté de chez Swann, le temps retrouvé, le jardin philosophique d’Ermenonville. Pour nous retrouver tout à fait ailleurs ensuite dans les Alpes de Haute Provence pour pousser la porte du monde. C’est le lieu tibétain de Samten-Dzong. Nous irons aussi à Notre-Dame de Paris expérience intime de l’espace-temps. Puis Chartres haut lieu de ce qui sera ensuite désigné par l’expression d’humanisme chrétien. Saint Martin du Canigou pour les vertus d’une vie contemplative : s’isoler du monde puis se retirer du monde sur le mont Athos en Macédoine et le voyage continue. Ainsi je ne peux pas tout vous citer. Allons encore en Écosse afin de trouver un refuge inspirant, méditer pour demain. Trouvons l’hospitalité du grand Saint-Bernard.

Se mettre en quête

Puis vient le chapitre se mettre en quête le temps du rêve sur une terre mythique les aborigènes ont accosté il y a près de 50000 ans le temps du rêve. Puis le temps des origines, la contemplation mystique, Montserrat près de Barcelone. bien plus loin un culte qui dépasse l’entendement Axoum en Éthiopie. Puis des monastères dont on n’avait jamais entendu parler, en tout cas moi-même. Le temps de la contemplation. D’autres lieux encore. Certains très connus mais abordés avec toute la puissance de l’esprit et d’autres largement méconnus mais qui vaudraient tant le voyage. Le mystérieux ailleurs. Comme le site archéologique de Vat Phou, au Laos pour terminer au couvent de Tomar au Portugal, dans une ancienne forteresse de l’ordre des Templiers qui ont bâti là une citadelle sur un surplomb rocheux.

Allez ! Partez en voyage avec « Partir et méditer » un voyage de l’esprit mais pourquoi pas osez… Osez partir dans l’un de ces lieux lointains que ce beau livre va vous faire découvrir !

Un livre signé de 3 plumes Hugues Demeude, Manon Liduena et Marie-Émilie Michel aux éditions EPA Hachette

Voyages spirituels, tourisme

Deux fées sur un berceau

Deux fées sur un berceau

Il était une fois, dans une forêt mystique enveloppée dans les teintes dorées d'un crépuscule éternel, une clairière isolée connue des quelques âmes courageuses qui osaient s'aventurer au cœur des bois ancestraux. Ce lieu n'était pas ordinaire, car il était le berceau...

Pratiquez l’écriture intuitive – Mélanie Chereau

Pratiquez l’écriture intuitive – Mélanie Chereau

Mélanie Chereau nous lance un défi : Pratiquez 21 jours de suite l'écriture intuitive. C'est le temps nous dit-elle qu'il faut, neurologiquement, pour changer ou acquérir une habitude. Acquérir son livre Spiritualités Magazine organise des ateliers réguliers, et des...

Zen et Slow – Le Magazine augmenté

Zen et Slow – Le Magazine augmenté

ZEN ET SLOW, MAGAZINE AUGMENTÉ ET GRATUIT, EST UN SUPPORT DE COMMUNICATION VIVANT, INNOVANT, ET TELLEMENT EFFICACE Nous publions, en numérique, et en format papier (1000 exemplaires minimum, 5000 normalement) un magazine Zen & Slow sur votre thème d’activité,...

Tourisme spirituel

Tourisme spirituel

Tourisme spirituel ? Voyage spirituel ? Les deux peuvent s faire, partout...  

Pourquoi un lieu est-il sacré ?

Pourquoi un lieu est-il sacré ?

Ecoutez le podcast ***     Lieux sacrés : Mathieu LOURS et Benoit de SAGAZAN sur KTO Le livre édité par Larousse "100 destinations pour s'éveiller à la spiritualité" pose d'emblée la question. Une question que l'auteur, Clare Gogerty, a dû se poser pour choisir ces...

Trésors de sagesse  –  Contes du Tibet pour petits et grands

Trésors de sagesse – Contes du Tibet pour petits et grands

Des trésors de sagesse tibétaine, pour les petits et pour les grands. Des contes qui nous transportent dans un autre monde, une sagesse très ancienne. Un vaste champ d'idées philosophiques s'ouvre devant nous, des chemins spirituels se dessinent. En fait, il s'agit de...

Partir et méditer

Partir et méditer

Regarde au loin Au mélancolique je n’ai qu’une chose à dire : « Regarde au loin. » Presque toujours le mélancolique est un homme qui lit trop. L’œil humain n’est point fait pour cette distance ; c’est aux grands espaces qu’il se repose. Quand vous regardez les étoiles...

Pauses spirituelles

Pauses spirituelles

"Il faut retourner au dialogue avec l'Esprit, il faut reprendre le chemin du silence.C'est en cessant de faire du bruit avec nous-même que nous entendons la musique éternelle"  Maurice Zundel Anne Ducrocq nous offre 100 lieux qui sont 100 occasions de se tourner vers...

Un Saint-Jacques de Compostelle intérieur

Un Saint-Jacques de Compostelle intérieur

Ce coffret vous ouvre un cheminement vers vous-même, au travers de belles images évocatrices, et des sept chakras.Le pèlerinage est symbolique en même temps que physique, dans l'espace. Dans son rapport au temps, il ouvre des perspectives étranges, car s'y côtoient le...

La mer, une thérapie naturelle pour notre santé

La mer, une thérapie naturelle pour notre santé

Ecoutez le podcast ***  Sur téléphone Par le Dr Deborah CRACKNELL Voici un livre, disponible ici, qui est aussi beau qu'intéressant. Nous le présentons aussi ici de manière personnelle, vivante, dans nos Podcasts ici Présentation par l'éditeur : L’immensité des mers...

Méditations olfactives guidées

Méditations guidées pour rencontrer l’esprit de diverses huiles essentielles, découvrir en vous-même le questionnement, la préoccupation, le changement souhaité, pour lesquels elle peut vous accompagner, vous conduire dans une dimension plus ample, plus libre, de vous-même.
Vous vous laissez pénétrer par l’esprit même de cette huile essentielle, vous lui permettez d’agir en vous, au plus profond de vous.

Tous les articles méditation de Spiritualités Magazine

La puissance des rituels

La puissance des rituels

L'Impact des Monothéismes sur les Rituels Dans "La Puissance des Rituels", Arnaud Riou aborde l'impact des religions monothéistes sur les pratiques rituelles. Voici un résumé des points essentiels concernant cette question : Dépossession des Rituels: L'avènement des...

La Quête de Spiritualité : Une Exploration Profonde de l’Âme et de la Connexion avec l’Univers

La Quête de Spiritualité : Une Exploration Profonde de l’Âme et de la Connexion avec l’Univers

La quête de spiritualité est une aventure profonde et introspective à la recherche de la connexion avec notre âme et avec l'univers qui nous entoure. Dans cette exploration intérieure, nous cherchons à trouver un sens plus profond à notre existence et à établir une...

Magicultrice

Magicultrice

Magicultrice, dès qu'on le tient dans les mains devient un objet magique : ses couleurs de fond, les pages dont chacune est conçue de manière à marier les formes et les textes, donnent envie de le toucher et le parcourir autant que de le lire. "Magicultrice" est bien...

Stratégies anti-stress – Yves Golder

Stratégies anti-stress – Yves Golder

"Stratégies Anti-Stress : Guide Pratique pour une Vie Équilibrée" est un ouvrage exhaustif et profondément éclairant, écrit par l'expert en bien-être Yves Golder. Ce livre se distingue par son approche holistique et pragmatique du stress, un fléau moderne qui touche...

Méditations calme intérieur – facilitées par les images

Méditations calme intérieur – facilitées par les images

Ce podcast de méditations fait partie d'une expérience de méditations puissantes facilitées par les images. Ces méditations calme intérieur, véritables stratégies anti-stress, sont publiées en livre, et par thèmes, avec des images suggestives, symboliques, magnifiques...

Comment agit la méditation ?

Comment agit la méditation ?

Pour plus de détails, lire l'article complet sur le site de Tigre Yoga, disponible iciL'article "Comment agit la méditation" sur le site de Tigre Yoga offre une exploration approfondie des effets bénéfiques de la méditation. Il met en lumière comment cette pratique...

Le shadow work Journal de Keila Shaheen

Le shadow work Journal de Keila Shaheen

"The Shadow Work Journal" de Keila Shaheen se concentre sur le concept de "Shadow Work", une pratique psychologique visant à explorer et accepter les aspects les plus sombres de notre personnalité. Shaheen, une psychologue américaine formée à diverses méthodes...

60 minutes pour prévenir le burn-out de Margaux Studer

60 minutes pour prévenir le burn-out de Margaux Studer

Notre analyse du livre But essentiel : Intentionnalité de l'auteur : Margaux Studer vise à éduquer et à sensibiliser sur la prévention du burn-out. À travers des expériences personnelles et des conseils pratiques, elle cherche à aider les lecteurs à reconnaître et à...

Le Kybalion

Le Kybalion : Étude sur la philosophie hermétique de l’ancienne Égypte et de l’ancienne Grèce  a été publié anonymement (par “Trois initiés”) en 1908. C’est le livre ésotérique qui contient tout ce que les développements de la littérature et pratiques spirituelles d’aujourd’hui proposent dans un langage plus “moderne”… quand il est compris. Quant à ses origines, on peut dire qu’il développe le texte hermétique “La table d’émeraude” et transmet donc l’enseignement d’Hermès Trismégiste.

Vous pouvez écouter ici l’ensemble du livre.

Ou vous le procurer auprès de Spiritualités Magazine qui publie aussi une interprétation actuelle très claire du Kybalion

 

Le leadership spirituel en pratiques

Toute une équipe – la plupart autour du Lab Management et Spiritualité (Partager, diffuser, collaborer, informer), propose un ouvrage d’une belle profondeur de réflexion… un ouvrage orienté largement vers les pratiques, et la diversité des thèmes et des personnalités des auteurs nous font voyager dans un univers tellement plus étendu que celui auquel l’entreprise nous a habitué.

Voyons ce que les uns et les autres disent de ce qu’est la spiritualité, et quel contexte sémantique proposent-ils ? Et pour commencer, interrogeons le titre…

Pourquoi le terme de leadership ?

Il marque, dans une optique traditionnelle, la césure entre une personne et un groupe, pour caractériser ensuite son influence, ses méthodes, son style… On peut aussi se référer à la théorie des Mondes, avec Boltanski et Thévenot. Alors le leader se définit par sa capacité à créer un monde auquel les autres veulent appartenir.
Pour Catherine Voynnet Fourboul le leadership se définit  comme “un processus mettant en scène la personne du leader et de ses suiveurs ou équipiers”. Pour elle l’enjeu c’est que l’entreprise peut, avec le leadership spirituel, remédier à la désertion du champ du bien commun par les dirigeants politiques et les médias. Elle va inciter les dirigeants à “se concentrer sur les mécanismes positifs d’influence”

L’influence vertueuse

Les maîtres mots sont le pouvoir informel qui joue sur l’univers relationnel et la compétence clé du dirigeant est l’influence vertueuse. Le leadership spirituel est proche du leadership transformationnel qui a pour objet une influence transformatrice au nom d’une vision. Mais quelle est la qualité de cette vision ? Comment la dignité des personnes est-elle assurée ? Au moins, le leadership spirituel va lui proposer un cadre vertueux. Et il va rapprocher les personnes, faciliter les équipes, équilibrer les intérêts de toutes les parties prenantes. “Ce qui est crucial c’est la communication qui aide les membres à faire sens“. Et l’auteur, qui est aussi la coordinatrice de l’ouvrage, passe alors de la notion traditionnelle de leader à la notion de communautés de pratiques, et d’équipes projets, puisque “il n’est pas question ici de dépendre d’un leader désigné”. “Chaque membre dispose d’autonomie dans ce contexte partagé”.
Quelques mots clés : pratiques collaboratives, interdépendance, long terme, travail sur la conscience, intuition, créativité, élargissement de la conscience, méditation, marche dans la nature, art, empathie, intégré, connexion à soi, aux autres, à la nature, l’épanouissement humain…

Le leadership quantique

Catherine Voynnet Fourboul parle ensuite du leadership quantique. Pourquoi se priverait-on de champs métaphoriques inspirant la spiritualité et la gestion ? Voir le terme d’entropie (Carnot 1824) ; le temps fonction de l’observateur, et le couplage espace-temps (Einstein) ; l’influence du processus de mesure sur le système mesuré… Le principe d’incertitude, la notion d’intrication, la non-localité… interpellent “le champ des possibles de la spiritualité”.

Nous reprendrons plus tard les différents auteurs. Mais l’une des vertus de ce livre c’est de reprendre des concepts de la spiritualité d’aujourd’hui, à l’aune d’un terrain concret, qui est le vécu de milliards d’individus : le travail, le groupe, le management, le leadership… Nous allons donc renvoyer, au fil du temps, des éléments clés qui nous parlent particulièrement, choisis dans le livre, pour les explorer plus largement dans la perspective de notre magazine. Ce n’est pas la manière habituelle de procéder ? Justement : nous avons le temps !

Ralentir

 

 

 

L’intention, sa force, ses effets

Au Moyen Âge l’ intentio (intention) est l’application de l’esprit à un objet, l’esprit tend vers l’objet, il se dirige vers lui. Husserl définit ensuite l’intentionnalité comme la particularité qu’a la conscience d’être conscience de quelque chose, le pouvoir qu’a la conscience de viser un objet et qui s’exerce selon les visées de celle-ci, cognitive, volontaire, affective (Max Scheler).
Source : Universalis 

Pour la phénoménologie, l’intention est une caractéristique essentielle de la conscience. L’intentionnalité se conçoit comme un « vécu », « une réalité psychique », elle est à comprendre, en même temps comme visée (direction, fléchage) et aussi « comme une donation » de sens.

Sa puissance, ainsi se comprend : lui donner toute sa place dans notre vie, personnelle ou collective, impacte directement notre vécu ; elle le fait en pointant un objet, une réalité désignée et au cours d’un processus de création sens.

 



 

 

Pin It on Pinterest