Sélectionner une page

Regard évolutif sur la vie

“Regard évolutif sur la vie” de Swami Ramananda, traduit par Marie-France Latronche, est une exploration profonde de la spiritualité et de l’évolution personnelle à travers le prisme de l’enseignement hindou. Ce livre propose une vision unique et inspirante de la vie, mettant en lumière le chemin vers l’évolution spirituelle en reconnaissant la présence du divin en tout. À travers une série de réflexions sur la nature de la vie, le karma, la souffrance, et le bonheur, Ramananda offre un guide vers une compréhension plus profonde de notre place dans l’univers et la manière dont nous pouvons naviguer notre existence avec grâce, compassion et un sens profond du devoir.
Ce texte s’adresse particulièrement à ceux qui cherchent un sens plus profond à la vie, qui sont intéressés par les enseignements spirituels et qui aspirent à une transformation personnelle. Il est destiné à ceux qui sont prêts à entreprendre un voyage intérieur vers une plus grande réalisation de soi et une union avec le divin.

Le livre “Regard évolutif sur la vie” se distingue par sa profonde exploration du spiritualisme comme une intégration totale de la vie, mettant en lumière une vision qui transcende la dichotomie habituelle entre le spirituel et le matériel. Cette approche originale réside dans l’idée que chaque aspect de l’existence, y compris nos défis, souffrances, et le quotidien, contribue à un processus évolutif universel, où rien n’est exclu du domaine divin. Cette perspective, rarement traitée avec une telle profondeur et accessibilité, permet au lecteur de voir la vie et ses expériences sous un nouveau jour, offrant un chemin vers une compréhension et une acceptation plus profondes de la nature intégrale de l’existence.

L’auteur met en avant l’idée que le spiritualisme n’est pas une fuite de la réalité, mais une acceptation pleine et entière de la vie dans toutes ses dimensions. Il réfute l’idée que le spirituel et le matériel sont séparés, soulignant plutôt que toute expérience est spirituelle et contribue à notre évolution. Cette compréhension élargit le cadre de référence du lecteur, l’encourageant à embrasser chaque aspect de la vie comme une partie intégrante de son chemin spirituel. L’accent mis sur l’action, le devoir, et l’acceptation comme voies de croissance spirituelle présente une vision pratique du spiritualisme, rendant le livre particulièrement pertinent pour ceux qui cherchent à intégrer leur développement spirituel dans le contexte de leur vie quotidienne.

L’évolution

L’auteur aborde la question de l’évolution à travers une perspective spirituelle et philosophique, mettant en avant l’idée que l’évolution est un processus inévitable et naturel qui guide chaque être vivant vers des états de conscience et d’existence supérieurs. Voici quelques points clés de son interprétation :

  1. Flux évolutif inévitable : L’évolution est présentée comme un courant puissant et spontané, dirigé par la conscience du Maître de l’Évolution. Ce courant nous pousse vers des hauteurs supra-humaines, indiquant que l’évolution ne se limite pas à des aspects physiques ou intellectuels, mais englobe également des dimensions spirituelles et morales.
  2. Participation consciente : Bien que l’évolution procède selon son propre rythme, l’auteur souligne l’importance de l’effort conscient de l’individu pour avancer plus rapidement dans ce processus. La résistance ou l’inaction peut temporairement ralentir le progrès, mais ne peut pas arrêter le flux évolutif.
  3. Diversité des étapes évolutives : Il est mentionné que différents niveaux d’évolution coexistent autour de nous, depuis les éléments jusqu’aux êtres humains, chacun à des stades variés de développement. Cette diversité appelle à la compassion et à l’entraide, plutôt qu’au jugement ou à la hiérarchisation.
  4. Importance de l’expérience : L’accumulation d’expériences diverses, bonnes ou mauvaises, est essentielle pour l’évolution. Ces expériences contribuent à notre croissance spirituelle et nous préparent pour des niveaux d’existence plus élevés.
  5. Patience et persévérance : L’auteur encourage à la patience et à la persévérance dans le voyage évolutif. L’impatience et la précipitation sont considérées comme contre-productives. Le processus d’évolution est vu comme graduel et ininterrompu, même au-delà de la mort physique.
  6. Confiance dans la guidance divine : Une confiance profonde dans le soutien et la guidance du Maître de l’Évolution est conseillée. Cet accompagnement divin est vu comme plus significatif que tout effort humain individuel.
  7. Vision holistique de la vie : L’évolution est décrite comme un processus intégral, liant tous les aspects de l’existence. Reconnaître et accepter notre interconnexion avec tout ce qui nous entoure est essentiel pour progresser sur le chemin évolutif.
  8. Transformation intérieure : L’auteur met l’accent sur l’importance de la transformation intérieure, suggérant que nos défauts actuels sont les graines de futures vertus. Cette perspective encourage à voir les épreuves et les défis non pas comme des obstacles, mais comme des opportunités de croissance.

L’auteur présente donc l’évolution comme un voyage spirituel profondément intégré dans le tissu de l’existence, où chaque expérience, qu’elle soit positive ou négative, contribue à notre développement global. Il appelle à une participation active dans ce processus, tout en soulignant l’importance de la patience, de la compassion, et de la confiance dans la guidance divine.

La souffrance

Dans “Regard évolutif sur la vie”, l’approche de la souffrance est profondément originale et offre une perspective réconfortante sur sa place dans notre évolution personnelle. L’auteur, en abordant la souffrance non pas comme un obstacle, mais comme un moyen de croissance et d’évolution, propose une vision qui tranche radicalement avec les perspectives habituellement négatives sur ce sujet. Voici les idées clés :

  1. La souffrance comme indicateur et enseignante : La souffrance est vue comme un indicateur de déséquilibre et un appel à l’ajustement. Elle n’est pas vaine mais sert de contraste nécessaire à l’appréciation de la joie et du bonheur, approfondissant notre conscience et sensibilité.
  2. Rôle éducatif de la souffrance : Elle nous enseigne la compassion, la gentillesse, et la valeur de l’amour et du dévouement d’une manière que ni les sermons ni les livres ne peuvent égaler. La souffrance physique, émotionnelle, et mentale nous invite à repenser nos attachements, désirs, et notre ego, nous poussant vers une croissance intérieure.
  3. La souffrance comme manifestation de la grâce divine : Loin d’être une punition ou une fatalité, la souffrance est décrite comme une forme de grâce divine, destinée à encourager l’évolution de l’individu. Elle devrait être accueillie non pas avec résistance mais avec ouverture, comme un moyen d’accélérer notre développement spirituel.
  4. Dépassement de la souffrance : L’auteur nous rappelle que la souffrance est temporaire et cesse d’exister une fois que nous avons transcendé les attachements, le désir, et l’ego. Elle est une amie fidèle dans notre voyage évolutif jusqu’à ce qu’elle ne nous soit plus utile, nous ayant aidés à atteindre des hauteurs de pureté et de sagesse.

Cette perspective originale sur la souffrance comme un élément essentiel et bénéfique du processus évolutif offre une vision réconfortante et émancipatrice. Elle nous encourage à embrasser nos défis et nos douleurs non pas comme des malédictions, mais comme des opportunités précieuses pour le développement personnel et spirituel​

 

Sagesse cachée des monastères : Une odyssée spirituelle éclairée

Le soir d’hiver enveloppe le monastère dans un silence mélodieux, interrompu uniquement par les chants grégoriens qui s’élèvent comme des vagues mystiques, témoignant de la présence divine. Chaque mot, chaque silence, semble peint avec les pinceaux d’une divinité qui transcende le réel, plaçant les moines et leurs hôtes dans un espace entre ciel et terre.

“Sagesse Cachée des Monastères” nous invite dans ce monde mystérieux et sacré, un endroit où la foi est plus qu’un mot, elle est une expérience vécue, un passage intime qui guide l’âme vers des eaux plus profondes. L’auteur nous dévoile un monde où le chant des bénédictins imprègne l’air, chaque note portant la promesse de l’éternité.

Le livre est une exploration, une rencontre avec des âmes qui ont trouvé leur repos dans le sacré, et pourtant, il ne s’agit pas d’une fuite du monde, mais d’une immersion plus profonde en lui. À travers les récits des monastères, le lecteur est invité à un voyage qui est autant intérieur qu’extérieur. Entre les murs de pierres séculaires, une sagesse ancienne résonne, offrant des réponses aux questionnements éternels de l’humanité.

Sœur Aubierge, une figure clé, dévoile une malice et une sagesse qui défient le temps. Son récit, intense et illuminé, est un miroir dans lequel le lecteur peut se voir, non pas comme un être fini, mais comme une âme en voyage. Le monastère n’est pas une fin, mais un passage, une porte qui s’ouvre vers une lumière qui ne connaît pas de déclin.

Le silence et la solitude ne sont pas une privation, mais une plénitude, un espace où le divin se révèle dans son intégralité. Les mots sont insuffisants pour capturer l’essence de cette rencontre. C’est une danse de l’âme, un écho du divin qui résonne à travers les âges, invitant chaque lecteur à une danse sacrée qui transcende le temps et l’espace.


***

Quelques présentations selon la sensibilité de chacun

  1. Dans les dédales silencieux de ces pierres sacrées, où l’écho d’une prière se perd depuis des siècles, ce livre nous révèle les mystères que même Notre-Dame pourrait envier. “Sagesse cachée des monastères” est un hymne à l’éternité, une quête de lumière dans les ombres de notre existence.
  2. C’est un livre simple, direct. Des moines, des murs anciens, des chants. La vérité est là, dans le silence entre les mots. “Sagesse cachée des monastères” est une rencontre avec l’éternité, sans fioritures.
  3. Dans le cadre solennel des monastères, où chaque pierre semble raconter une histoire d’amour et de dévotion, ce livre offre un aperçu des passions subtiles et des délices spirituels qui animent le cœur de ces résidents pieux.
  4. Au milieu du faste et de la frénésie du monde moderne, il y a un sanctuaire où l’éclat de la sagesse brille plus lumineusement que n’importe quelle fête. “Sagesse cachée des monastères” est ce sanctuaire en papier, une invitation à une élégance spirituelle.

1 AN POUR BOUSCULER TON QUOTIDIEN

Voir aussi un exemple concret : l’écoute de podcasts !

Quentin Turquet nous prend doucement par la main…

 

Il n’est pas rare de sentir un léger malaise face à la répétition du quotidien. « 1 AN POUR BOUSCULER TON QUOTIDIEN » vient à la rescousse de ceux qui cherchent à injecter un vent de fraîcheur dans leur vie quotidienne, sans avoir à se plonger dans des tomes complexes sur le développement personnel ou la psychologie humaine. L’auteur dévoile avec délicatesse un chemin élégant mais efficace pour réinventer la routine. En prenant la plume, il offre aux lecteurs une mosaïque d’habitudes à explorer. Chaque mois se voit attribuer une valeur fondamentale – de la santé à l’authenticité, en passant par le bonheur et la discipline – engendrant ainsi un parcours équilibré et harmonieux tout au long de l’année.
Cette démarche ne prône pas un changement radical et instantané. Au contraire, le lecteur est encouragé à adopter ces nouvelles pratiques à son propre rythme, en s’octroyant la liberté de les ajuster selon ses besoins et aspirations personnelles. Ce livre n’est pas une doctrine, mais un compagnon silencieux qui marche aux côtés de ceux désireux de donner une nouvelle profondeur à leur existence.
Pour ceux qui ressentent l’appel de l’aventure, des challenges supplémentaires s’ajoutent à ces habitudes, pour titiller la curiosité et provoquer des étincelles d’énergie et d’enthousiasme. Rien d’imposé, tout est invitation. C’est dans cette souplesse que réside la beauté de l’ouvrage. « 1 AN POUR BOUSCULER TON QUOTIDIEN » est une œuvre à la fois subtile et puissante, un délicat équilibre entre l’élégance de l’écriture et la pragmatique quotidienne. L’occasion peut-être, pour les couples, les amis, les familles, d’unir leurs forces, de partager cette quête et d’enrichir l’expérience par le prisme des perspectives multiples.

 

Storytelling

La vallée était verdoyante, et chaque arbre et chaque brin d’herbe lui semblait baigné d’une lumière sereine. Élise, pourtant, se trouvait à un carrefour de sentiers. Elle était là, hésitante, chaque chemin offrant un horizon différent, une promesse distincte.
Un vieux sage, à la barbe aussi blanche que la neige, la regardait avec des yeux emplis d’une douceur infinie. Il s’approcha, son sourire évoquait une chaleur réconfortante : « Je vois l’orage des questionnements dans ton regard, jeune Élise. » Élise leva les yeux, et ses mots, comme chargés d’une douce mélancolie, trouvèrent le chemin de l’air. « Je suis prisonnière d’une routine qui érode mon âme. Je cherche le changement positif, mais il me fuit, insaisissable. » Le vieux sage hocha la tête, « La transformation personnelle, mon enfant, est un voyage, non une destination. » Il pointa vers le sentier du milieu, « C’est un chemin d’apprentissage continu. Une voie où chaque pas est une découverte de soi. »
« Mais comment puis-je acquérir la vitalité nécessaire pour emprunter ce chemin ? » demanda Élise.
Le vieux sage sourit, son rire résonnant avec la douce mélodie du vent dans les arbres. « La vitalité naît du bien-être. Prends soin de ta santé, nourris ton corps et ton esprit, et tu seras une rivière débordante d’énergie. » Élise regarda le sentier, ses yeux emplis d’une curiosité naissante. « Et le bonheur ? Est-il une fleur que l’on cueille sur ce sentier d’apprentissage ? »
« Le bonheur, chère enfant, n’est pas une quête mais une création. C’est l’essence même du développement personnel. Tu le façonneras dans l’atelier de tes actions et de tes pensées. Cultive de bonnes relations, avec toi-même et avec les autres, et le bonheur fleurira comme le printemps après un hiver rigoureux. » Élise semblait absorbée par chaque parole du vieux sage. Il y avait dans ses mots une lumière qui dissipait l’obscurité de ses doutes.
« Mais comment briser la chaîne de la routine ? » Elle posa cette question avec une ardente soif de libération. Le vieux sage la prit par la main et la guida vers le sentier du milieu. « Vois-tu, Élise, la routine est un sol fertile où la graine de l’anti-routine peut être semée. Embrasse chaque jour comme une terre inexplorée. Que chaque aube soit une invitation à la découverte, et chaque crépuscule, un miroir de réflexion. »
Élise, les yeux brillants d’une nouvelle lumière, s’engagea sur le sentier. Chaque pas résonnerait-il de la promesse d’une aube nouvelle ?
Le vieux sage, avec la sagesse de ses années et la douceur de ses paroles, avait allumé une flamme. Une flamme qui danserait et grandirait au rythme des pas d’Élise, illuminant son chemin de transformation personnelle dans l’abondante forêt de la vie.

Un peu plus tard Élise s’avançait sur le sentier, les paroles du vieux sage résonnant en elle comme une mélodie douce et envoûtante. Chaque mot était une étincelle, illuminant les recoins sombres de ses pensées et de ses incertitudes. Le vent caressait ses cheveux, chaque souffle de la nature semblant porter les échos des sages paroles qu’elle venait de recevoir. Elle murmurait chaque mot : “transformation personnelle”, “développement personnel”, “bien-être”… Ces termes, autrefois abstraits et lointains, prenaient désormais une forme et une substance, comme des pierres précieuses qu’elle pouvait toucher et sentir. Mais alors qu’elle progressait, une question se posait, insistant et insistante. Comment ces mots, aussi beaux et puissants soient-ils, s’articuleraient-ils dans la trame complexe et imprévisible de la vraie vie ? Comment le “changement positif” se traduirait-il au-delà du sentier, dans le monde tumultueux et bruyant où la routine et le quotidien gouvernent impitoyablement ?
“Énergie”, “santé”, “vitalité”… Elle réfléchissait à ces mots, les retournant dans son esprit comme on caresse des pierres lisses au bord d’une rivière. Elle comprenait leur importance, leur valeur, mais le pont entre la compréhension et la mise en pratique était un territoire non cartographié, un mystère qu’elle se sentait à la fois impatiente et anxieuse de démystifier. “Relations”, “bonheur”, “découverte de soi”… Comment ces éléments s’entrelacent-ils dans le dance complexe de l’existence ? Comment, dans le rythme effréné du monde, trouve-t-on le temps et l’espace pour cultiver, arroser et nourrir ces graines pour qu’elles fleurissent en un jardin luxuriant ? “Apprentissage”, “anti-routine”… Élise était à ce carrefour de la connaissance et de l’action, où les mots et les idées doivent prendre racine dans le sol fertile des actes et des choix quotidiens pour révéler leur vrai pouvoir.  Ces mots étaient désormais ses compagnons de voyage, et la jeune femme savait qu’à chaque étape de son périple, elle devrait les inviter, les consulter, et les laisser guider ses pas, à travers la vallée sereine et au-delà, dans le vaste, complexe et magnifique paysage de la vie.

La Sagesse humaine de l’Enfant intérieur – Véronique Klesse

Ce livre est le récit sincère de Véronique Klesse, une femme qui nous ouvre les pages intimes de son dialogue silencieux avec le divin. Dans un monde souvent tumultueux, Véronique trouve sa quiétude dans les murmures doux et rassurants de ses anges gardiens. Ces messagers célestes ne sont pas de purs spectateurs de sa vie. Ils interviennent, conseillent, admonestent et aiment avec une tendresse qui traverse chaque ligne du livre. Véronique ne se pose pas en sage immaculée ; elle est humaine, avec ses imperfections, ses doutes, et ses hésitations qui rendent son témoignage si accessible et si profondément touchant.
Elle a bâti des ponts entre les célestes et les terrestres. Chaque message reçu est une pierre précieuse intégrée dans l’édifice de sa foi et de sa compréhension. Ils sont des invitations à la rectitude, non dans la rigidité des règles, mais dans la souplesse de l’amour et du respect profond pour les principes universels de justice et de bien. Ce n’est pas un livre ordinaire. Il est un compagnon pour ceux qui, dans les méandres de leur propre voyage spirituel, cherchent une lumière, un écho de leurs propres expériences, et une assurance que chaque pas, même hésitant, est une danse sacrée vers l’élevation.
Véronique Klesse, déjà connue pour ses essais sur la voix et son témoignage vibrant en tant que femme et mère, revient pour nous rappeler que chaque âme est un pèlerin et que chaque vie est un pèlerinage. Ce nouvel ouvrage est un phare, un rappel que même dans les tempêtes de doutes et d’incertitudes, il y a des étoiles qui brillent avec la promesse de l’aube. Nous sommes tous des voyageurs. Et dans “Échos Célestes”, Véronique nous tend la main, non pour nous guider vers sa lumière, mais pour nous rappeler la lumière en chacun de nous, attendant patiemment d’illuminer notre propre chemin vers le divin.

Passage choisi

***

Message de l’ange Trône Caliel

Chacun a la responsabilité d’apprendre à écouter le fond de son intuition jusqu’au bout et de ne pas vouloir la refouler sous prétexte qu’une situation ou une autre fait trop de mal ou dérange la zone de confort en soi. Si l’humain pense que son intuition n’est pas la bonne, il est important d’en apprendre le discernement. Si elle se révèle être erronée, c’est que la personne n’est pas en relation avérée et sincère avec son Être. L’humain peut demander grâce, faire des prières, suppliques et pardon à Dieu directement. Passer par Ses anges renforce la demande de pardon, la grâce, la prière, la supplique – il ne faut pas oublier qu’ils sont les messagers directs de Dieu. Le mensonge est une conséquence de l’orgueil qui offense et fait souffrir Dieu. Nous – anges de lumière – répétons que tant que l’humain incarné ne connaît pas la présence de l’ange chuté, ce dernier peut vagabonder en tout lieu et prendre possession énergétique de milliers de personnes. Ainsi, l’humain peut le canaliser en sa force, le combattre à travers les épreuves et le mettre en sommeil dans cette force obscure tout en intégrant le karma de la personne incarnée. Le véritable amour entre l’amant et l’amante vient des vibrations supérieures, pour le Nouveau. C’est au masculin de descendre vers le féminin et au féminin de s’égaler à lui. Ils sont deux, pour ne plus faire qu’un, seulement si le sept brûle en eux. Ils ont la responsabilité de se purifier l’un et l’autre, pour trouver l’un comme l’autre la lumière, avant de s’unir. L’homme n’est pas encore prêt à entendre le Nouveau parce qu’il n’est pas ajusté à la vérité ! Cela ne saurait tarder ! L’heure arrive ! Que les cœurs se remplissent de joie et d’allégresse !

Ce que nous comprenons ainsi, mais chacun construit une vérité… avec les anges ?

 

***

Storytelling

 

L’Écoute Intérieure : Le Chemin Vers La Vérité et La Lumière

La douce lueur du crépuscule enveloppe une silhouette solitaire qui, les yeux fixés vers l’horizon, plonge dans un océan de réflexions. L’intuition, cette voix mystérieuse et intime, chuchote des secrets que l’âme sait être vrais, mais que l’esprit craint souvent d’accepter. La responsabilité de chacun d’entre nous, dans la danse silencieuse de la vie, est d’apprendre à honorer cette voix. Il est facile de la refouler, surtout lorsque sa mélodie dérange la quiétude de nos zones de confort, ou lorsqu’elle résonne avec une vérité qui évoque la douleur ou l’incertitude.
Le discernement, c’est l’art subtil de naviguer à travers ces eaux mystiques. Quand la confusion surgit, il s’agit d’une invitation à approfondir la relation avec soi-même, avec son Être véritable. Dans ce cadre, la prière et la grâce ne sont pas de simples actes religieux, mais des expressions profondes de l’âme, renforcées par le soutien des anges. Ces messagers divins servent de ponts, illuminant les chemins sombres et guidant vers la lumière de la vérité. Il existe une bataille intérieure entre l’orgueil et l’authenticité. Le mensonge offense la dimension spirituelle, et c’est ici que les anges de lumière interviennent pour rappeler la présence de forces opposées en action. La victoire sur ces forces obscures et le passage vers un amour véritable réside dans un équilibre sacré. L’amour, dans sa forme la plus pure, transcende les limitations humaines. C’est une danse entre le masculin et le féminin, où l’unité est forgée dans le feu de la purification et de l’illumination.
Alors que le monde se tient au seuil d’un éveil, l’homme est confronté à la réalité de son alignement avec la vérité. Une transformation imminente se profile à l’horizon, promettant un nouveau monde où l’amour, la lumière et la vérité rayonnent avec une splendeur éblouissante. Dans l’embrasement silencieux de l’aube nouvelle, les cœurs sont invités à se remplir de joie et d’allégresse. Le moment de la joie approche, une ère où l’écoute intérieure devient la boussole guidant chaque âme à travers le magnifique labyrinthe de l’existence humaine.

 

 

Pin It on Pinterest