Sélectionner une page

MAHORIKATAN : De la danse à la transe, en douceur

Un nouveau phénomène de bien-être et développement personnel : Mahorikatan®.

A la suite de présentations sous forme de livres, c’est une activité innovante, que propose Philippe LENAIF, spécialiste des états modifiés de conscience. C’est une fusion progressive entre la danse et la transe. Elle offre une approche douce pour atteindre un état modifié de conscience, permettant à chacun de renouer avec soi-même et de recouvrer une harmonie psychique. Mahorikatan® se déroule comme une danse qui, progressivement et tout en douceur, conduit ses participants vers la transe. Ce voyage intime et profond vers soi-même est accessible à tous, sans prérequis physique ou psychique spécifique. L’objectif de Mahorikatan® est de dissoudre le stress quotidien et d’apaiser le chaos intérieur, offrant une parenthèse de bien-être et de respiration dans nos vies souvent remplies de contraintes.

Une séance typique de Mahorikatan® dure environ trois heures, débutant par une introduction de la pratique par Philippe LENAIF, suivi d’une phase de danse libre puis d’une plongée en soi-même guidée par la musique et les encouragements de Philippe. Chaque participant, dans le respect de son rythme personnel, se reconnecte avec son moi profond, ce qui peut conduire à une résolution de traumas et à un sentiment renforcé d’harmonie personnelle et relationnelle. Mahorikatan® attire particulièrement les personnes intéressées par les pratiques psychocorporelles, telles que la relaxation, l’art-thérapie, la sophrologie, mais également un public plus large en quête de sens et d’outils nouveaux pour leur bien-être. Philippe LENAIF, avec son riche parcours professionnel et personnel, apporte une crédibilité et une profondeur unique à cette pratique, qui est désormais au cœur de recherches scientifiques en neurosciences et anthropologie.Ce nouveau phénomène s’adresse donc à tout un chacun, des jeunes en quête de sens aux aînés, en passant par les professionnels de santé et les personnes souhaitant explorer des outils nouveaux pour leur bien-être et développement personnel.
Mahorikatan® est une opportunité singulière de se reconnecter à soi et aux autres dans un cadre bienveillant et innovant. C’est une invitation à explorer son intériorité à travers le mouvement et la musique, dans un voyage où le corps et l’esprit s’harmonisent. Si vous êtes à la recherche d’une nouvelle expérience de bien-être, d’une manière de dissoudre le stress et d’atteindre une paix intérieure, alors Mahorikatan® pourrait être la réponse.

 

Magicultrice

Magicultrice, dès qu’on le tient dans les mains devient un objet magique : ses couleurs de fond, les pages dont chacune est conçue de manière à marier les formes et les textes, donnent envie de le toucher et le parcourir autant que de le lire.

“Magicultrice” est bien plus qu’un livre ; c’est un voyage initiatique au cœur de la magie personnelle et de la redécouverte de soi à travers l’archétype ancestral et puissant de la sorcière. Symbolisant la force, l’indépendance, et une connexion profonde avec le monde naturel, la figure de la sorcière a longtemps été source de fascination, de mystère et de malentendus. Dans cet ouvrage révolutionnaire, Ariane Legale dévoile les voiles de la magie, invitant chaque lecteur à s’aventurer dans les profondeurs de sa propre âme, à la rencontre de sa force intérieure et de son potentiel créatif.
Le terme “Magicultrice” combine habilement la magie et la culture, offrant une perspective unique sur la manière dont chacun peut cultiver et partager sa propre essence magique. Contrairement aux idées reçues, la magie n’est pas un domaine réservé à une élite ou entouré de secrets obscurs ; elle est accessible à tous et se manifeste dans les aspects les plus quotidiens de notre vie. À travers des récits personnels, des références culturelles et des exercices pratiques, l’auteure nous guide sur le chemin de l’autodécouverte et de l’empowerment.

Ariane Legale nous invite à repenser notre relation avec le monde qui nous entoure, à reconnaître la magie dans les cycles de la nature, les rites de passage, et même dans nos interactions quotidiennes. Elle aborde des thèmes variés tels que la maternité, la guérison, la créativité et la solitude, en les reliant toujours à la pratique magique et à la quête de sens. Chaque page de “Magicultrice” est imprégnée d’une sagesse profonde et d’une invitation à embrasser la vie avec émerveillement et respect.

Ce livre s’adresse à ceux et celles qui ressentent l’appel de la magie, mais qui ne savent pas par où commencer. Il est destiné à ceux qui cherchent à approfondir leur compréhension de la sorcellerie moderne tout en explorant leur propre pouvoir intérieur. Que vous soyez novice en matière de pratiques magiques ou que vous soyez déjà sur le chemin de l’éveil spirituel, “Magicultrice” offre des clés pour déverrouiller les portes de la perception et découvrir la richesse de votre propre nature magique.

En redéfinissant ce que signifie être une sorcière à l’ère moderne, Ariane Legale brise les stéréotypes et ouvre la voie à une nouvelle compréhension de la magie comme moyen d’autonomisation et de transformation personnelle. Le livre encourage les lecteurs à réfléchir sur leur propre vie, à identifier et à cultiver leur magie unique, et à devenir des agents de changement dans leur communauté et dans le monde. “Magicultrice” est une célébration de la vie, de la féminité, de la nature et de la magie qui réside en chacun de nous. C’est un appel à reconnaître et à honorer notre part la plus profonde, magique et authentique. Ce livre est un compagnon précieux pour toutes celles qui souhaitent parcourir un chemin épanouissant, teinté de magie et de sens, et il s’adresse tout particulièrement à celles qui sont prêtes à embrasser pleinement leur pouvoir personnel et à contribuer à un monde plus magique et harmonieux.

 
 

Mais qu’est-ce que les sorcières aiment faire en Mars ?

 

Mars est un mois où les sorcières sortent leurs balais, non pas pour voler dans le ciel nocturne, mais pour le grand nettoyage de printemps ! Et quel meilleur moment pour le faire que lors d’Ostara, ce sabbat qui célèbre le réveil de la nature et l’équilibre parfait entre le jour et la nuit ? C’est la période où nos amies sorcières troquent leurs chaudrons et leurs grimoires pour des pelleteries de fleurs et des nids douillets.

Pendant Ostara, la magie prend une tournure particulièrement printanière. Les sorcières se transforment en jardiniers mystiques, plantant des graines non seulement dans leurs jardins mais aussi dans leurs vies. C’est le moment idéal pour démarrer de nouveaux projets, que ce soit des légumes à cultiver ou des plans pour conquérir le monde (de manière éthique, bien sûr). Et quoi de mieux pour accompagner cette plantation que de réaliser des pots de fleurs en coquilles d’œufs ? Écologique, esthétique, et tellement sorcière !

Mais Ostara, c’est aussi la saison des œufs – pas seulement ceux en chocolat que certains confondent avec le butin d’une chasse au trésor. Nos sorcières peignent des œufs naturels avec des teintures végétales, créant des œuvres d’art à la fois magnifiques et comestibles. Imaginez la tête de leurs voisins moldus en découvrant un œuf violet teint au chou rouge dans leur jardin !

Cueillir des fleurs sauvages est une autre tradition d’Ostara très prisée. Cependant, loin de se limiter à une simple promenade champêtre, les sorcières lisent dans les pétales les réponses de l’univers. Un bouquet de pâquerettes peut révéler bien plus sur l’avenir que n’importe quel tarot si on sait écouter. Bien sûr, l’activité est doublement productive quand on se rappelle que chaque fleur cueillie est un potentiel nouvel ingrédient pour un sort ou un remède.

En matière de décoration, les sorcières d’Ostara ne lésinent pas sur les moyens. Elles transforment leurs autels avec des éléments de saison : des nids, des plumes, des bourgeons prêts à éclore. Chaque objet est chargé de magie, prêt à aider nos sorcières dans leur travail spirituel. Et que dire des “land arts” ? Ces créations éphémères dans la nature sont la preuve que les sorcières sont les véritables pionnières de l’art écologique.

Bien sûr, Ostara ne serait pas complet sans un rituel pour honorer la renaissance et la fertilité de la terre. Les sorcières se rassemblent (dans le respect des mesures de distanciation sociale, pandémie oblige) pour célébrer l’équilibre et la lumière. Le moment est propice pour partager des intentions, des rêves et des graines – littérales et métaphoriques – dans le but de voir ce qui fleurira dans les mois à venir.

Et après toute cette activité, quoi de mieux que de se reconnecter avec son enfant intérieur ? Ostara invite à la légèreté, au jeu, à redécouvrir le monde avec émerveillement. Les sorcières peuvent être vues se roulant dans l’herbe, dansant sous la lune, ou même organisant une chasse aux œufs magiques (avec des surprises autrement plus intéressantes que des bonbons).

En résumé, Mars pour les sorcières est un mois de renouveau, de nettoyage, de créativité et de préparation pour l’avenir. C’est le moment de lâcher prise sur le passé et d’embrasser le potentiel infini du présent. Alors, si vous croisez une sorcière en mars, n’oubliez pas de lui souhaiter un joyeux Ostara – et peut-être de lui demander quelques graines de son jardin magique !

Répétons en divers styles pour que vous soyez sûrs de comprendre ce qu’il  faut faire en Mars


1. Style Administratif :

Objet : Célébration du mois de mars et activités associées à Ostara.

Madame, Monsieur,

Veuillez noter que le mois de mars marque le début de la période de renouveau conformément aux traditions ancestrales. L’événement principal, Ostara, se caractérise par le réveil de la nature. Il est coutumier que les individus adoptent des comportements écologiques et agricoles, tels que le jardinage et le nettoyage de printemps. Les activités recommandées incluent la plantation de végétaux divers et la teinture d’œufs avec des colorants naturels.

Les rassemblements extérieurs seront organisés pour célébrer l’équilibre et la renaissance, en respectant les normes de distanciation sociale en vigueur. La collecte et l’utilisation de fleurs sauvages sont encouragées pour favoriser la connexion à l’environnement naturel.

Cordialement, Le Bureau des Traditions Saisonnières

2. Style Poétique :

Mars, oh Mars, quand les sorcières, Dansent avec la brise printanière. Ostara, douce muse de verdure, Ouvre nos cœurs à l’aventure.

Dans les jardins de nos âmes, nous semons, Des espoirs, des rêves, sous le ciel monotone. Les œufs, teintés de l’arc-en-ciel de la terre, Nous parlent de renaissance, de mystères.

Champs de fleurs, toiles d’artiste, Dans cette symphonie, la magie persiste. Ostara, nous voici, enfants de la lune, Dansant, riant, sous le soleil, aucune brume.

3. Style Dramatique :

Scène : Une clairière au lever du jour. Les sorcières, face au dilemme du renouveau, se rassemblent pour célébrer Ostara.

Sorcière 1: “Voici Mars, le temps du nettoyage, de purger l’ancien!” Sorcière 2: “Oui, mais le cœur lourd de ce qui fut, comment embrasser ce qui sera?” Sorcière 3: “Par les graines que nous plantons, par les œufs que nous colorons, nous écrivons notre destinée!”

Le chœur des sorcières: “Laissons les fleurs sauvages guider nos âmes, dans cette danse, trouvons notre calme.”

4. Style Culinaire :

Recette pour un Mars Magique :

Ingrédients :

  • Une pincée de nettoyage de printemps
  • Un bouquet de projets à planter
  • Œufs à teindre avec amour
  • Une promenade pour cueillir des fleurs sauvages

Instructions :

  1. Mélangez le nettoyage de printemps avec une bonne dose d’énergie renouvelée.
  2. Intégrez délicatement vos projets dans le sol fertile de vos intentions.
  3. Teignez les œufs dans un bain de couleurs naturelles, laissez sécher sous un rayon de soleil printanier.
  4. Finalisez par une marche méditative, cueillez les fleurs de vos aspirations.

5. Style Médical :

Diagnostic : Manque de renouveau printanier. Prescription : Ostara, impliquant des activités de jardinage, nettoyage intensif, et interactions enrichissantes avec la nature. Mode d’emploi : S’engager quotidiennement dans la plantation de nouvelles idées et le nettoyage des espaces de vie. Utilisation externe de fleurs sauvages recommandée pour améliorer le bien-être émotionnel.

6. Style Philosophique :

Dans le théâtre de Mars, les sorcières incarnent le principe de renouveau, naviguant sur les vagues de l’éphémère Ostara. Le nettoyage de printemps, métaphore de la purification de l’âme, se juxtapose au semis, acte d’engagement vers l’avenir. Les œufs, symboles d’origine, sont colorés, non dans une quête d’esthétique, mais comme un rituel de renaissance.

7. Style Sportif :

Bienvenue dans le grand stade de Mars, où les sorcières se préparent pour le grand match d’Ostara ! Au programme : un marathon de nettoyage, suivi d’un tournoi de jardinage. Les épreuves de teinture d’œufs promettent de vives compétitions. Gardez un œil sur la météo, car la cueillette de fleurs pourrait être influencée par des conditions imprévisibles. Que le meilleur printemps gagne !

8. Style Enquête Policière :

Inspecteur : “Regardez ces traces, une claire indication que les sorcières ont orchestré le grand nettoyage.” Partenaire : “Et ces éclats de couleur ?” Inspecteur : “Des œufs teints, un signe incontestable d’Ostara. Elles préparent quelque chose de grand, quelque chose de renouvelé.” Partenaire : “Il semblerait qu’elles aient laissé derrière elles plus que de simples fleurs sauvages…”

9. Style Enfantin :

Mars, c’est trop rigolo, c’est quand les sorcières sortent leurs gros balais pour faire le ménage mais pas dans le ciel, non non, dans leur maison ! Et puis, c’est la fête d’Ostara, un peu comme un anniversaire pour la nature. Elles plantent des graines comme si elles jouaient à la dinette mais avec de la vraie terre, et elles peignent des œufs, pas pour les manger mais pour les décorer tout jolis !

10. Style Fantaisiste :

Au royaume de Mars, les sorcières, ces charmantes gardiennes de la verdure, s’affairent à la grande quête d’Ostara. Elles brandissent leurs balais enchantés non pour le vol mais pour la bataille contre la poussière ancienne. Le rituel des œufs, une tradition sacrée, où chaque couleur dévoile un secret de la terre. Dans ce ballet printanier, chaque fleur cueillie est un sortilège doux, un chant à la renaissance de la nature

Sexe, amour et questionnements

Une société où les changements de mentalité ont considérablement réduit la natalité, et où l’acte sexuel est détaché de sa fonction première de reproduction pour se concentrer sur le plaisir, souvent et régulièrement, sans arrière-pensées.

Dans l’œuvre captivante “Sexe amour et questionnements” de Stéphane Prandini, nous plongeons dans un récit fascinant qui tisse habilement le passé et le futur, explorant les complexités des relations humaines, l’amour, le désir, et les dilemmes moraux. À travers des récits entrelacés situés à Paris, de la fin du XIXe siècle jusqu’à une vision futuriste de 2099, Prandini nous offre une réflexion profonde sur l’évolution des normes sociales et affectives.

Le livre s’ouvre sur une scène mystérieuse dans un Paris historique, où une femme, dans le secret de la nuit, enterre un coffre contenant ses secrets les plus intimes. Ce moment, chargé d’angoisse et de symbolisme, pose les bases d’une histoire où le secret et la révélation jouent des rôles clés. Cette scène, presque gothique dans son atmosphère, annonce un récit riche en émotions et en tensions.

Parallèlement, le roman nous transporte dans le Paris de 2099, un monde transformé par les avancées technologiques et les changements sociétaux. Nous rencontrons des personnages vivant dans des configurations familiales non traditionnelles, les “trouples”, reflétant les évolutions des concepts d’amour et de partenariat. Ces scènes futuristes, tout en contrastant avec le cadre historique, posent des questions universelles sur l’amour, le sexe et la fidélité, transcendant le temps et l’espace.

L’auteur nous invite à réfléchir sur la nature changeante des relations amoureuses et sexuelles à travers les âges. En juxtaposant les époques, Prandini souligne comment, malgré le passage des siècles et les révolutions culturelles, les quêtes humaines fondamentales de compréhension, de connexion et d’intimité restent constantes. Tout change, mais rien ne change…

“Sexe amour et questionnements” n’est pas seulement un roman historique ou de science-fiction; c’est une méditation sur l’humanité elle-même. Les personnages, bien que séparés par des générations, et l’Histoire elle-même, partagent les mêmes dilemmes, joies et peines. Leurs histoires, bien que distinctes, sont universelles, offrant des aperçus dans les tourments et les triomphes de l’âme humaine.

Ce livre s’adresse à un large éventail de lecteurs : ceux fascinés par l’histoire et par les spéculations sur l’avenir, ceux qui s’interrogent sur les dynamiques des relations modernes, et ceux qui cherchent à comprendre le cœur humain à travers les âges. Avec une prose élégante et des personnages richement développés, Prandini réussit à capturer l’essence de la condition humaine.

“Sexe amour et questionnements” est une invitation à explorer les profondeurs de nos désirs et de nos peurs, un voyage à travers le temps qui questionne ce que signifie aimer et être aimé. C’est une lecture étonnante, même pour ceux qui cherchent à réfléchir sur la complexité des émotions humaines et sur l’évolution de nos sociétés.​

 

L’auteur de “Sexe, amour et questionnements” présente une vision futuriste où les changements de mentalité influencent profondément la natalité et la nature de l’acte sexuel. Cette vision peut sembler optimiste ou idéaliste, en particulier si on la compare aux tendances actuelles de baisse du désir et de la procréation observées dans plusieurs sociétés à travers le monde.

Dans le contexte de 2024, plusieurs pays font face à une baisse de la natalité due à divers facteurs, tels que les changements socio-économiques, l’augmentation du coût de la vie, l’accès à l’éducation et à la contraception, ainsi que les choix individuels favorisant des parcours de vie non traditionnels. De plus, les études montrent une baisse du désir sexuel liée au stress, à la santé mentale, à la prévalence de la technologie et à d’autres pressions sociales et individuelles.

Si l’on considère ces tendances, la prédiction de l’auteur pour 2099 peut paraître trop optimiste, car elle suggère une adaptation et une acceptation sociales qui dépassent largement les problématiques actuelles. Cependant, l’auteur pourrait argumenter que les défis présents et futurs pourraient justement stimuler des changements radicaux dans les attitudes et les comportements. En détachant le sexe de sa fonction reproductive et en le plaçant dans le contexte du plaisir pour le plaisir, l’auteur envisage une libération des contraintes traditionnelles qui pourraient, en théorie, mener à une société plus ouverte et épanouie.

Néanmoins, cette perspective sous-estime peut-être la complexité des facteurs influençant le désir et la procréation, y compris les aspects biologiques, environnementaux, psychologiques et culturels. Elle pourrait aussi ignorer les défis liés à l’adaptation sociétale aux changements technologiques et environnementaux, qui pourraient avoir des impacts imprévisibles sur la sexualité et les relations humaines.

Bien que l’optimisme de l’auteur offre une vision intrigante et potentiellement libératrice pour l’avenir, considérons le avec prudence et dans le contexte des défis réels et complexes que nous connaissons aujourd’hui en matière de désir et de procréation.

Futuriste et prospectif

Les dynamiques familiales et sociétales ont radicalement changé. L’auteur nous plonge dans une conversation entre LN, une femme du futur, et sa voisine, dévoilant les défis uniques auxquels les individus sont confrontés dans cette ère futuriste. La notion de “trouple”, une structure familiale non conventionnelle remplaçant la famille nucléaire traditionnelle, illustre les profonds changements dans les relations personnelles. Cette évolution soulève des questions sur la nature de l’amour, de la parentalité et de la reproduction humaine dans un avenir où la technologie et les changements sociaux ont remodelé les fondements de l’existence humaine.
La discussion entre LN et sa voisine révèle la complexité de concevoir des enfants dans ce nouveau contexte social. La difficulté de tomber enceinte, malgré les avancées technologiques, montre une ironie poignante : alors que la société a progressé technologiquement, elle fait face à des obstacles biologiques et affectifs imprévus. Cela reflète une crise de natalité exacerbée par les séquelles d’une Grande Guerre et des changements environnementaux, mettant en évidence les conséquences inattendues du progrès.
Ce passage dépeint également un profond détachement de la traditionnelle quête d’amour et de partenariat, remplacée par des arrangements pratiques et des efforts mécaniques pour la procréation. Des approches plus systématiques et désespérées de la reproduction, comme l’organisation de rencontres entre jeunes filles pubères et garçons réputés fertiles, rappelant les “soirées pyjama” du passé mais avec un objectif bien plus crucial : la survie de l’espèce humaine. Le débat interne de LN sur la maternité et les relations, juxtaposé aux défis sociétaux plus larges, peint un tableau d’un futur où les aspirations humaines fondamentales sont à la fois transformées et inaltérées. L’auteur utilise ce cadre futuriste pour explorer des thèmes universels de connexion, d’identité et de désir, tout en questionnant les conséquences de l’évolution sociale et technologique. Il nous invite à réfléchir sur notre propre monde et les directions possibles que nous pourrions prendre, soulignant la tension entre progrès et perte, espoir et mélancolie.

 

Le désir selon les époques

Un aperçu fascinant et inhabituel de la sexualité et du désir dans le contexte futuriste de 2099.
À cette époque, la conception du désir sexuel semble avoir évolué ou même été exacerbée par les avancées technologiques et les changements sociétaux. Dans ce futur, le désir n’est plus simplement une affaire personnelle ou une interaction binaire entre deux individus, mais il s’étend à des configurations relationnelles plus complexes, comme les “trouples”, conçus pour répondre à des besoins sexuels diversifiés et intensifiés. Ce concept illustre une tentative de solutionner les problèmes de compatibilité sexuelle qui persistent malgré les évolutions sociales et technologiques.
Le personnage MN discute de ses difficultés à maintenir l’excitation et la satisfaction dans ces nouvelles dynamiques relationnelles, soulignant un défi persistant dans la gestion du désir et de la performance sexuelle. Malgré l’avancement du temps et la modification des structures familiales, les défis intérieurs liés à la satisfaction et à la performance sexuelles restent prédominants, suggérant que certaines quêtes humaines restent constantes malgré les changements extérieurs. Ce dialogue met également en lumière l’incapacité des solutions technologiques et sociétales à répondre pleinement aux besoins humains fondamentaux et complexes. Par exemple, la référence aux “androïdes esclaves sexuels” dans le passé illustre une tentative de résoudre mécaniquement des problèmes de désir et de compatibilité, mais la conversation indique que ces solutions ne sont ni satisfaisantes ni durables.L’auteur propose une réflexion sur la nature changeante mais persistante du désir à travers les âges. Il suggère que, malgré les changements radicaux dans les contextes sociaux et technologiques, les problèmes fondamentaux liés au désir, à la satisfaction et à la compatibilité restent centraux dans les expériences humaines. Cela soulève des questions intéressantes sur l’avenir des relations humaines et la quête éternelle du contentement et de la connexion. Optimisme ?

Bulles de vie – Eléonore Lamagi

“Bulles de vie” d’Eléonore Lamagi est un recueil d’histoires et de réflexions personnelles, reflétant une exploration profonde de la vie quotidienne, de ses moments simples et de ses émotions complexes. L’auteur vise à capturer l’essence de l’expérience humaine à travers des thèmes variés, allant de la nature et la beauté des petites choses à des sujets plus profonds comme la mort, la solitude et le bonheur. Le style narratif est introspectif et poétique, invitant le lecteur à une introspection similaire. L’intention principale semble être de montrer comment les moments apparemment banals de la vie peuvent être empreints de profondeur et de signification. La narration, alternant entre récits personnels et observations générales, sert à établir une connexion empathique avec le lecteur, soulignant l’universalité des expériences humaines.

“Bulles de vie” présente une variété de personnages, d’événements et de lieux qui jouent un rôle crucial dans le récit. Les personnages, souvent basés sur des expériences personnelles de l’auteur, sont représentatifs des différentes facettes de la vie humaine. Ils sont confrontés à diverses épreuves et joies, reflétant la complexité de l’existence humaine. Les événements décrits, qu’ils soient joyeux, mélancoliques ou quotidiens, illustrent la gamme des émotions humaines et invitent à la réflexion. Les lieux, souvent pittoresques et détaillés, ajoutent une dimension sensorielle au récit, renforçant l’immersion du lecteur dans l’histoire. Ces éléments sont interconnectés et contribuent à créer une vision riche de la vie humaine dans toute sa diversité.

L’auteur explore la gamme complète des émotions humaines – joie, tristesse, amour, perte, espoir et désespoir. Ces émotions sont exprimées à travers des interactions entre les personnages, leurs réflexions intérieures, et leur interaction avec le monde qui les entoure. La narration met en lumière comment ces émotions façonnent les relations humaines et les expériences de vie. Le livre dépeint également la manière dont les individus font face à leurs émotions, offrant ainsi une perspective réaliste et souvent inspirante sur la résilience humaine.

“Bulles de vie” s’adresse à un large public, en particulier à ceux qui apprécient la littérature introspective et émotionnelle. Il résonnera particulièrement avec les lecteurs qui cherchent à trouver du sens dans les aspects quotidiens de la vie, ainsi qu’avec ceux qui s’intéressent à l’exploration des émotions humaines et des relations interpersonnelles. Le livre est également adapté à ceux qui apprécient les récits qui mettent en lumière la beauté de la nature et la simplicité de l’existence.

 

Une petite histoire ?

Dans le petit village de Clairmont, niché entre les collines verdoyantes et les rivières chantantes, vivait un jeune homme nommé Julien. Julien, un esprit rêveur et contemplatif, trouva un jour un livre intitulé “Bulles de vie” dans la librairie locale, une boutique chaleureuse et poussiéreuse, tenue par un vieux libraire aux yeux malicieux. Intrigué par le titre mystérieux, Julien l’emporta chez lui, ignorant qu’il allait entamer un voyage qui transformerait sa perception de la vie.

Chaque soir, sous le ciel étoilé, Julien ouvrait le livre et plongeait dans les histoires d’Eléonore Lamagi. Il découvrit des récits empreints d’une beauté simple, des histoires de gens ordinaires confrontés à des émotions extraordinaires. Ce qui frappa Julien, c’était l’authenticité avec laquelle Lamagi décrivait les émotions humaines – la joie, la tristesse, l’amour, la perte. Il se voyait dans ces personnages, chacun reflétant une partie de lui-même qu’il n’avait jamais su nommer.

Un jour, en marchant dans les bois, Julien rencontra une vieille femme, Madeleine, assise seule sur un banc, le visage baigné de larmes. Inspiré par les histoires de Lamagi, il s’assit à ses côtés et écouta son histoire. Madeleine parlait de la perte de son mari, de la solitude qui l’envahissait. Julien, touché par sa douleur, partagea avec elle des passages de “Bulles de vie”, offrant des mots de réconfort et d’espoir. Il comprit alors que les mots de Lamagi n’étaient pas seulement des histoires, mais des ponts entre les âmes solitaires.

Les semaines suivantes, Julien organisa un club de lecture dans le village, invitant les habitants à partager leurs expériences à travers les histoires de “Bulles de vie”. Chaque réunion révélait de nouvelles perspectives, des éclats de rire, des larmes partagées, et une communauté se formait, tissée par les fils de l’empathie et de la compréhension.

Ce que Julien trouva de remarquable dans le livre, c’était sa capacité à transformer les simples moments de la vie en révélations profondes, à trouver de la poésie dans l’ordinaire. Les histoires de Lamagi étaient comme des miroirs, reflétant les complexités cachées du cœur humain. Elles enseignèrent à Julien l’importance de l’écoute, de la compassion, et lui montrèrent comment les petites bulles de vie, si fragiles et éphémères, pouvaient être remplies d’une beauté infinie.

La conclusion la plus personnelle que Julien tira de sa lecture était la reconnaissance de la valeur intrinsèque de chaque moment, de chaque rencontre. Il apprit à chérir les instants de bonheur aussi bien que les épreuves, voyant dans chacun d’eux une occasion de croissance et de connexion humaine. “Bulles de vie” ne fut pas seulement un livre pour Julien, mais une fenêtre ouverte sur l’âme du monde.

Dream Machine, expansion de conscience, bien-être

Dans notre quête de l’éveil et de l’harmonie, nous explorons souvent des guides et des pratiques pour transcender le tumulte de la vie quotidienne. La “Dream Machine” de la Maison des Thérapies Douces offre une révolution dans ce voyage. Fondée sur la photostimulation, elle apaise l’esprit et favorise l’auto-exploration. Cette technologie n’est pas qu’un instrument ; elle est un compagnon qui synchronise la lumière et le cerveau, ouvrant une fenêtre sur un cosmos intérieur. La Dream Machine permet une méditation profonde, un sommeil réparateur et réduit le stress, tout en étant une aventure personnelle vers la conscience et le bien-être. Explorez les profondeurs de votre être avec cette technologie révolutionnaire, un guide lumineux vers une nouvelle ère de la conscience.
Nous organisons des stages en Dordogne et pouvons vous héberger

1 AN POUR BOUSCULER TON QUOTIDIEN

Voir aussi un exemple concret : l’écoute de podcasts !

Quentin Turquet nous prend doucement par la main…

 

Il n’est pas rare de sentir un léger malaise face à la répétition du quotidien. « 1 AN POUR BOUSCULER TON QUOTIDIEN » vient à la rescousse de ceux qui cherchent à injecter un vent de fraîcheur dans leur vie quotidienne, sans avoir à se plonger dans des tomes complexes sur le développement personnel ou la psychologie humaine. L’auteur dévoile avec délicatesse un chemin élégant mais efficace pour réinventer la routine. En prenant la plume, il offre aux lecteurs une mosaïque d’habitudes à explorer. Chaque mois se voit attribuer une valeur fondamentale – de la santé à l’authenticité, en passant par le bonheur et la discipline – engendrant ainsi un parcours équilibré et harmonieux tout au long de l’année.
Cette démarche ne prône pas un changement radical et instantané. Au contraire, le lecteur est encouragé à adopter ces nouvelles pratiques à son propre rythme, en s’octroyant la liberté de les ajuster selon ses besoins et aspirations personnelles. Ce livre n’est pas une doctrine, mais un compagnon silencieux qui marche aux côtés de ceux désireux de donner une nouvelle profondeur à leur existence.
Pour ceux qui ressentent l’appel de l’aventure, des challenges supplémentaires s’ajoutent à ces habitudes, pour titiller la curiosité et provoquer des étincelles d’énergie et d’enthousiasme. Rien d’imposé, tout est invitation. C’est dans cette souplesse que réside la beauté de l’ouvrage. « 1 AN POUR BOUSCULER TON QUOTIDIEN » est une œuvre à la fois subtile et puissante, un délicat équilibre entre l’élégance de l’écriture et la pragmatique quotidienne. L’occasion peut-être, pour les couples, les amis, les familles, d’unir leurs forces, de partager cette quête et d’enrichir l’expérience par le prisme des perspectives multiples.

 

Storytelling

La vallée était verdoyante, et chaque arbre et chaque brin d’herbe lui semblait baigné d’une lumière sereine. Élise, pourtant, se trouvait à un carrefour de sentiers. Elle était là, hésitante, chaque chemin offrant un horizon différent, une promesse distincte.
Un vieux sage, à la barbe aussi blanche que la neige, la regardait avec des yeux emplis d’une douceur infinie. Il s’approcha, son sourire évoquait une chaleur réconfortante : « Je vois l’orage des questionnements dans ton regard, jeune Élise. » Élise leva les yeux, et ses mots, comme chargés d’une douce mélancolie, trouvèrent le chemin de l’air. « Je suis prisonnière d’une routine qui érode mon âme. Je cherche le changement positif, mais il me fuit, insaisissable. » Le vieux sage hocha la tête, « La transformation personnelle, mon enfant, est un voyage, non une destination. » Il pointa vers le sentier du milieu, « C’est un chemin d’apprentissage continu. Une voie où chaque pas est une découverte de soi. »
« Mais comment puis-je acquérir la vitalité nécessaire pour emprunter ce chemin ? » demanda Élise.
Le vieux sage sourit, son rire résonnant avec la douce mélodie du vent dans les arbres. « La vitalité naît du bien-être. Prends soin de ta santé, nourris ton corps et ton esprit, et tu seras une rivière débordante d’énergie. » Élise regarda le sentier, ses yeux emplis d’une curiosité naissante. « Et le bonheur ? Est-il une fleur que l’on cueille sur ce sentier d’apprentissage ? »
« Le bonheur, chère enfant, n’est pas une quête mais une création. C’est l’essence même du développement personnel. Tu le façonneras dans l’atelier de tes actions et de tes pensées. Cultive de bonnes relations, avec toi-même et avec les autres, et le bonheur fleurira comme le printemps après un hiver rigoureux. » Élise semblait absorbée par chaque parole du vieux sage. Il y avait dans ses mots une lumière qui dissipait l’obscurité de ses doutes.
« Mais comment briser la chaîne de la routine ? » Elle posa cette question avec une ardente soif de libération. Le vieux sage la prit par la main et la guida vers le sentier du milieu. « Vois-tu, Élise, la routine est un sol fertile où la graine de l’anti-routine peut être semée. Embrasse chaque jour comme une terre inexplorée. Que chaque aube soit une invitation à la découverte, et chaque crépuscule, un miroir de réflexion. »
Élise, les yeux brillants d’une nouvelle lumière, s’engagea sur le sentier. Chaque pas résonnerait-il de la promesse d’une aube nouvelle ?
Le vieux sage, avec la sagesse de ses années et la douceur de ses paroles, avait allumé une flamme. Une flamme qui danserait et grandirait au rythme des pas d’Élise, illuminant son chemin de transformation personnelle dans l’abondante forêt de la vie.

Un peu plus tard Élise s’avançait sur le sentier, les paroles du vieux sage résonnant en elle comme une mélodie douce et envoûtante. Chaque mot était une étincelle, illuminant les recoins sombres de ses pensées et de ses incertitudes. Le vent caressait ses cheveux, chaque souffle de la nature semblant porter les échos des sages paroles qu’elle venait de recevoir. Elle murmurait chaque mot : “transformation personnelle”, “développement personnel”, “bien-être”… Ces termes, autrefois abstraits et lointains, prenaient désormais une forme et une substance, comme des pierres précieuses qu’elle pouvait toucher et sentir. Mais alors qu’elle progressait, une question se posait, insistant et insistante. Comment ces mots, aussi beaux et puissants soient-ils, s’articuleraient-ils dans la trame complexe et imprévisible de la vraie vie ? Comment le “changement positif” se traduirait-il au-delà du sentier, dans le monde tumultueux et bruyant où la routine et le quotidien gouvernent impitoyablement ?
“Énergie”, “santé”, “vitalité”… Elle réfléchissait à ces mots, les retournant dans son esprit comme on caresse des pierres lisses au bord d’une rivière. Elle comprenait leur importance, leur valeur, mais le pont entre la compréhension et la mise en pratique était un territoire non cartographié, un mystère qu’elle se sentait à la fois impatiente et anxieuse de démystifier. “Relations”, “bonheur”, “découverte de soi”… Comment ces éléments s’entrelacent-ils dans le dance complexe de l’existence ? Comment, dans le rythme effréné du monde, trouve-t-on le temps et l’espace pour cultiver, arroser et nourrir ces graines pour qu’elles fleurissent en un jardin luxuriant ? “Apprentissage”, “anti-routine”… Élise était à ce carrefour de la connaissance et de l’action, où les mots et les idées doivent prendre racine dans le sol fertile des actes et des choix quotidiens pour révéler leur vrai pouvoir.  Ces mots étaient désormais ses compagnons de voyage, et la jeune femme savait qu’à chaque étape de son périple, elle devrait les inviter, les consulter, et les laisser guider ses pas, à travers la vallée sereine et au-delà, dans le vaste, complexe et magnifique paysage de la vie.

Manipulation de l’Esprit : L’Impact Éthique et Spirituel de la Technologie

David Colon, “La guerre de l’information”, “Les Etats à la conquêt de nos esprits”

Dans ce livre qui vient de sortir (Septembre 2023), David Colon dit tout l’impact que cette VRAIE guerre à sur nos esprits

Voici l’une des explications qu’il propose à notre conscience, son livre étant, au-delà, très complet en termes de géopolitique

La confrontation contemporaine ne se limite plus à des champs de bataille physiques mais s’étend désormais au cerveau humain, une réalité alarmante qui nécessite une attention urgente. Les réseaux sociaux tels que TikTok ont créé une dynamique où le contenu addictif et l’engagement utilisateur priment, souvent aux dépens du bien-être mental et physique des utilisateurs. L’interface addictive de l’application, conçue pour encourager la réaction plutôt que la réflexion, rappelle tristement l’épidémie d’opium qui a autrefois ravagé la Chine.
Les cas de jeunes impressionnables engagés dans des défis dangereux, voire mortels, mettent en lumière les risques associés à une consommation non régulée et incontrôlée de ces contenus. La responsabilité de TikTok dans la propagation de contenus nocifs est un sujet de préoccupation croissante, exacerbé par son refus de s’aligner sur les directives de protection des mineurs.
Au-delà des préoccupations immédiates liées à la santé et à la sécurité, une menace plus insidieuse émerge. Les stratèges militaires, en particulier en Chine, reconnaissent le potentiel de la guerre cognitive – une confrontation où le cerveau humain devient à la fois le champ de bataille et l’enjeu. La « guerre intelligentisée » s’appuie sur des technologies avancées pour manipuler l’information, accélérer la prise de décision, et saturer l’ennemi avec un flux incessant de contenus pour affaiblir ses défenses psychologiques et cognitives.
Cette nouvelle forme de guerre a le potentiel de déstabiliser des nations, manipulant les perceptions et les croyances pour affaiblir la société de l’intérieur. Il s’agit d’un combat silencieux mais dévastateur pour l’intégrité cognitive, où les victoires ne sont pas mesurées par les territoires conquis, mais par les esprits influencés.

Ce que nous en déduisons sur un plan spirituel

Sur un plan spirituel, la situation décrite engendre une série de réflexions profondes. Elle soulève des questions concernant la dignité humaine, l’intégrité de l’âme, et les effets de la technologie et de la manipulation cognitive sur notre essence spirituelle.

Dignité Humaine

Valorisation de l’Individu :

  • La manipulation de la conscience et de la psychologie individuelle par des technologies comme TikTok peut être vue comme une violation de la dignité humaine. Spirituellement, chaque personne est souvent considérée comme unique, précieuse et dotée d’une âme inviolable.

Intégrité de l’Âme

Influence Externe :

  • La subversion des valeurs individuelles et la manipulation des comportements par des algorithmes et des contenus numériques peuvent être interprétées comme des attaques à l’intégrité de l’âme. Dans de nombreuses traditions spirituelles, la liberté de choix et la volonté propre sont centrales à la croissance et au développement spirituels.

Technologie et Spiritualité

Harmonie et Équilibre :

  • La dépendance et la manipulation technologiques peuvent être perçues comme des perturbateurs de l’équilibre spirituel. Les technologies qui manipulent ou exploitent l’esprit peuvent entraver la quête individuelle de sens, de paix et d’harmonie.

Questions Spirituelles Profondes

Quête de Sens :

  • L’impact des médias sociaux et des technologies de l’information sur notre perception de la réalité, nos croyances et nos valeurs peut affecter la quête spirituelle d’un individu. Cela soulève la question de savoir comment maintenir l’authenticité et la pureté de l’âme dans un monde saturé d’informations et d’influences externes.

Liberté Spirituelle :

  • La manipulation cognitive et psychologique érode la liberté spirituelle, la capacité d’explorer, d’exprimer et de cultiver son propre parcours spirituel. La saturation de l’esprit avec des contenus manipulés et dirigés menace cette liberté.

Un Appel à la Vigilance Spirituelle

L’éveil spirituel dans ce contexte exige une vigilance accrue face aux forces qui cherchent à manipuler et contrôler l’esprit et l’âme. Il invite à une réaffirmation des valeurs spirituelles de l’autonomie, de la dignité et de l’intégrité. Dans un monde de plus en plus dominé par des forces invisibles et insidieuses, la préservation de l’espace sacré intérieur, où réside l’essence véritable de chaque individu, devient un acte de résistance et d’affirmation spirituelle.

La joie de manger et de boire – ASMR – La voie du réel

Les textes sacrés de la tradition tantrique du Cachemire, le Vijñanabhairava Tantra, inspirent à  Nathalie Delay un yoga de l’instant. Revenir à notre vraie nature. Découvrir l’ultime, la non-dualité, entrer en contact direct avec nos perceptions, nos émotions, nos pensées et nos actes, pour revenir vers notre vraie nature.

« Ce que nous avons ici est irrésistible. Nous devons remercier Nathalie d’avoir su humblement et lumineusement rendre à ce texte son sens universel au-delà de ses spécificités religieuses traditionnelles. »

La joie de manger et de boire

Lors de l’expansion causée par la joie de savourer nourriture et boisson, adhérer de tout son ête à cet état d’abondance et devenir la suprême Félicité

Les ASMR – La joie de manger et de boire

Créations originales de Jean-Marc Blancherie, à partir du texte de l’auteur

Poèmes d’un jour – ASMR

Poèmes d’un jour – ASMR

Présentation chuchotée... Sur le fil entre conscient et inconscient, le corps et l'esprit, l'âme noire et la lumière. Présentation en murmure... Un poème murmuré...EXTRAITS Norme La vie est-elle une norme ? Elle est un métronome Elle bascule Un coup à gauche Un coup à...

La Roue Médecine – Chamanisme Amérindien

La Roue Médecine – Chamanisme Amérindien

ASMR pour un chamanisme. Ecoutez  le chuchotement ! Quand les Anciens formaient un cercle avec des pierres, ils représentaient l’Univers, pour en comprendre les mystères et accéder à la connaissance.Le chuchotement à effet hypnotique que nous vous proposons vous...

La joie de manger et de boire – ASMR – La voie du réel

La joie de manger et de boire – ASMR – La voie du réel

Les textes sacrés de la tradition tantrique du Cachemire, le Vijñanabhairava Tantra, inspirent à  Nathalie Delay un yoga de l'instant. Revenir à notre vraie nature. Découvrir l'ultime, la non-dualité, entrer en contact direct avec nos perceptions, nos émotions, nos...

A la fin de l’expiration – ASMR – La voie du réel

A la fin de l’expiration – ASMR – La voie du réel

Les textes sacrés de la tradition tantrique du Cachemire, le Vijñanabhairava Tantra, inspirent à  Nathalie Delay un yoga de l'instant. Revenir à notre vraie nature. Découvrir l'ultime, la non-dualité, entrer en contact direct avec nos perceptions, nos émotions, nos...

Le réveil de l’enfant d’or

Le réveil de l’enfant d’or

Une belle idée pour vivre "Le pouvoir créatif du conte pour révéler votre enfant intérieur". Accompagnées par Isabelle de Lisle nous vivons une sorte de ré-enchantement de l'existence. Retrouver la conscience élargie qui est celle de l'enfance. "Le réveil de l'enfant...

La portée collective de la psychologie positive

Comment aborder avec une vision, une intention, positive, la vie commune, les institutions, les enjeux collectifs de notre temps ?
Cette question est rarement posée. Elle est même absente des concepts et des débats politiques, là ou il serait simple de parler, tout simplement de qualité de vie. Qualité de vie pour tous, et chacun, avec le souci de combler les inégalités et de préserver la planète.

 

Pin It on Pinterest